Un Français porté disparu en Russie

  • A
  • A
Un Français porté disparu en Russie
La police russe a déclaré le Français fugitif. Image d'illustration.@ KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP
Partagez sur :

Yoann Barbereau, président de l'Alliance française à Irkoutsk en Sibérie poursuivi dans une affaire à caractère sexuel, a disparu depuis une semaine.

Yoann Barbereau, 38 ans, agent contractuel du ministère des Affaires étrangères à Irkoutsk en Sibérie, dans le nord-est de la Russie, a disparu de chez lui il y a une semaine. Assigné à résidence, il était poursuivi pour détention d'images à caractère pornographiques et actes à caractère sexuel sur sa fille de 5 ans. Sa famille rejette en bloc ces accusations, rapporte lundi Le Parisien.

"Une mascarade". Pour Bernard, le père de Yoann, "ce procès infligé à mon fils n'est qu'une mascarade. Un procès de commande, une farce tragique". Et d’espérer qu'il ait "fuit", "la seule véritable raison de sa disparition", explique-t-il au quotidien. Le président de l'Alliance française à Irkoutsk encourt dans cette affaire jusqu'à 20 ans de prison.

C'est en février 2015 que le Français avait été arrêté, puis placé en détention provisoire pendant deux mois et demi. Il avait ensuite séjourné en hôpital psychiatrique pendant deux semaines avant d'être assigné à résidence. Mais, selon sa famille, les accusations des enquêteurs russes ne tiennent pas la route. Pendant le procès (qui a été suspendu pour expertise), il a été prouvé que les images à caractère pornographique avaient été "introduites dans son ordinateur alors qu'il n'était pas à son domicile comme le prouve la géolocalisation de son téléphone portable", rapporte le père de Yoann. La justice russe reproche aussi au Français d'avoir mis en ligne sur un site de conseils pour jeunes parents une photo de lui et de sa fille nue à la sortie d'un bain. 

Considéré comme un fugitif. Depuis sa disparition, le Français a été déclaré comme fugitif et un avis de recherche a été diffusé. "Nous suivons de près ce dossier, avec l'ambassade et les autorités russes. Nous sommes pleinement mobilisés", a déclaré un porte-parole du ministère français des Affaires étrangères.