Un fondateur de l'agence de propagande de l'EI tué en Syrie, selon des militants

  • A
  • A
Un fondateur de l'agence de propagande de l'EI tué en Syrie, selon des militants
Rayan Machaal, également connu sous le nom de Bara Kadek, a été tué lundi dans un bombardement de la coalition sur la ville de Mayadine.@ AFP
Partagez sur :

Rayan Machaal, l'un des fondateurs d'Amaq, a été tué avec sa fille dans un bombardement de la coalition, rapportent des militants hostiles au régime d'al-Assad.

L'un des fondateurs d'Amaq, l'organe de propagande du groupe Etat islamique (EI), a été tué en Syrie dans un raid aérien de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis, ont indiqué mercredi des militants.

Tué dans un bombardement. Rayan Machaal, également connu sous le nom de Bara Kadek, a été tué lundi dans un bombardement de la coalition sur la ville de Mayadine tenue par l'EI, près de la frontière avec l'Irak, selon ces militants hostiles au régime de Bachar al-Assad. Plusieurs groupes de militants syriens ont partagé la nouvelle de sa mort sur les réseaux sociaux. "Machaal était l'un des fondateurs de l'agence Amaq de Daech", a écrit Eye on the Homeland, un important collectif de médias de l'opposition, sur son site web, en utilisant un acronyme en arabe de l'EI. "Il a été tué avec sa fille dans une frappe de la coalition sur Mayadine dans la province de Deir Ezzor" dans l'est de la Syrie en guerre, a-t-il précisé.

Une annonce supposément postée par son frère sur Facebook. La nouvelle de la mort de Rayan Machaal était également partagée sur Facebook par une annonce supposément postée par son frère. Sa mort ne pouvait cependant être confirmée dans l'immédiat auprès de la coalition internationale antidjihadistes ou par l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).