Un faux cheikh escroquait les clubs

  • A
  • A
Un faux cheikh escroquait les clubs
La police catalane a arrêté sept personnes, dont les deux chefs supposés d'un réseau d'escrocs qui s'attaquaient notamment aux clubs de football.@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - Un réseau d'escrocs utilisait un serveur brésilien pour duper des clubs, dont Getafe.

L'arnaque a touché jusqu'au club espagnol de première division de football Getafe. Un réseau d'escrocs qui utilisait un faux cheikh arabe a été démantelé mercredi par la police catalane. En tout, sept personnes ont été interpellées, dont les chefs supposés de cette organisation, pour "escroqueries, détournement et appartenance à une organisation criminelle", a indiqué la police.

Le cheikh arabe en question était en fait un serveur brésilien. La presse espagnole croit savoir qu'il était payé 50 euros par apparition.

Un circuit bien ficelé

Les membres du réseau se présentaient auprès d'entreprises et clubs de football comme des intermédiaires d'un cheikh arabe milliardaire. Ils leur proposaient de les aider et d'investir jusqu'à cinq millions d'euros. En contrepartie, les malfaiteurs demandaient des cautions à verser sur un compte leur appartenant.

Les escrocs étaient ainsi parvenus à signer un contrat avec le club de Getafe pour la saison 2010-2011. Ils avaient promis jusqu'à 10 millions de dollars s'il se maintenait en première division. Le club a rompu tout contact lorsqu'il s'est aperçu que les deux premiers chèques versés étaient en bois. La police n'a toutefois pas précisé si les malfaiteurs avaient réussi à soutirer de l'argent au club.

Une douzaine de victimes potentielles ont été recensées et entendues en Espagne.