Un détenu affirme être le fils et héritier de Prince

  • A
  • A
Un détenu affirme être le fils et héritier de Prince
Mort le 21 avril, Prince n'avait pas laissé de testament.@ KEVORK DJANSEZIAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Un détenu du Colorado, aux États-Unis, a demandé à subir des tests ADN pour prouver qu'il est bien le fils de Prince et donc son héritier.

Un détenu de 39 ans affirme être le fils du légendaire musicien Prince et pourrait devenir l'un des héritiers de sa fortune. Dans le même temps, un mandat de perquisition a révélé mardi le nom d'un médecin qui avait prescrit des médicaments à l'auteur de Purple Rain.

Des tests ADN demandés. Carlin Q. Williams, de Kansas City dans le Missouri, demande à subir des tests ADN pour prouver qu'il est le fils de Prince, d'après un document enregistré au tribunal par son avocat. Il y objecte une précédente déclaration de la sœur du chanteur, Tyka Nelson, qui déclarait qu'il n'avait pas d'enfant. Selon ce document, Carlin Williams "pourrait être le seul héritier légal survivant du défunt". Prince est mort subitement le 21 avril à l'âge de 57 ans, sans laisser de testament.

Sa mère l'atteste. Carlin Q. Williams est en prison à Florence, dans le Colorado, pour possession d'arme dans une voiture volée et ne devrait pas être libéré avant fin 2020. Sa mère Marsha Henson a également enregistré au tribunal une déposition sous serment dans laquelle elle affirme avoir rencontré Prince Rogers Nelson en juillet 1976 dans "le hall" d'un hôtel de Kansas City, à une période où elle n'était "pas mariée". "M. Nelson et moi avons bu du vin" puis elle l'a suivi dans une chambre d'hôtel où ils ont "eu un rapport sexuel non protégé", ajoute-t-elle. Elle affirme avoir conçu son fils Carlin Williams "ce jour-là". Il est né le 8 avril 1977.

Mandat de perquisition demandé. Parallèlement, dans un mandat de perquisition publié par le Los Angeles Times mardi, le détective Chris Nelson a demandé à perquisitionner le Centre médical North Memorial de Robbinsdale dans le Minnesota pour obtenir "tous les documents" liés au dossier médical de "Prince Rogers Nelson". Le mandat cite le nom du docteur Michael Schulernberg, qui avait vu le musicien le 7 et 20 avril et lui avait prescrit des médicaments.