Un député anglais en prison

  • A
  • A
Un député anglais en prison
David Chaytor a été condamné à 18 mois de prison ferme pour avoir falsifié des notes de frais.@ Reuters
Partagez sur :

Jugé pour le scandale des notes de frais, il a écopé de prison ferme.

Le député britannique David Chaytor est le premier à payer, dans le scandale des notes de frais, qui avait éclaté en 2009 et éclaboussé des centaines de parlementaires. Pour avoir falsifié ses notes de frais, ce député du nord de l’Angleterre a été condamné vendredi à 18 mois de prison ferme. Il a par ailleurs été exclu du Parti travailliste, auquel il appartenait.

Son loyer payé par l'argent public

David Chaytor a fini par avouer s’être fait (frauduleusement) rembourser son loyer et celui de sa mère sur les deniers publics. Au départ, l’homme de 61 ans niait les faits qui lui étaient reprochés, évoquant une "erreur impardonnable dans (ses) procédures comptables". Il encourait alors sept ans de prison. Une peine grandement allégée sur la base de ses aveux tardifs.

1,2 million d'euros soutirés au contribuable

Après David Chaytor, d’autres parlementaires devraient être condamnés. Trois autres députés et deux membres de la chambre haute attendent en effet d'être jugés. En tout, les parlementaires mis en cause devront rembourser plus d’un million de livres sterling (1,2 million d'euros), soutirés aux contribuables.

Pour le président du tribunal John Saunders, qui a condamné David Chaytor vendredi, les peines doivent être exemplaires à l’encontre de "ceux qui aspirent à de hautes fonctions, avec l'influence qui leur est inhérente, mais escroquent ensuite les administrés qui les ont élus".