Un coma efface 14 ans de sa mémoire

  • A
  • A
Un coma efface 14 ans de sa mémoire
Quand Sarah Thomson, 32 ans, s'est réveillée après un coma de dix jours, elle pensait avoir 19 ans.@ CAPTURE D'ECRAN THE TELEGRAPH
Partagez sur :

Une mère de famille britannique s’est réveillée avec les souvenirs de ses 19 ans.

Elle a oublié le tsunami de 2004 et l’élection de Barack Obama. Elle ne sait plus ce qui s’est passé le 11 septembre 2001. Ne lui parlez même pas de Facebook ou de Twitter, cela ne lui évoque rien. Sarah Thomson, une Britannique de 32 ans, s’est réveillée après un coma de dix jours qui a effacé 14 ans de sa mémoire, rapporte le Telegraph, sans préciser à quand remonte l’accident de la jeune femme. Persuadée d’être en 1998 et d’avoir à nouveau 19 ans, elle n’avait aucun souvenir de ses enfants et de son mari, Chris, en se réveillant.

Ce dernier était constamment à son chevet. Sarah, qui a subi une rupture d’anévrisme, confie l’avoir pris au début pour un infirmier de l’hôpital. "Je ne souvenais ni de l’avoir rencontré, ni de l’avoir épousé", raconte-t-elle. "Quand j’ai compris que j’allais rentrer à la maison avec lui, j’étais troublée : je pensais que j’étais toujours avec mon ex", affirme Sarah au tabloïd The Sun.

"Je me sens un peu comme une ado"

De ses trois enfants âgés de 4, 5 et 14 ans, elle n’avait aucun souvenir non plus. "Je n’arrêtais pas de me tromper dans leur nom, je ne savais absolument pas qui ils étaient et pourquoi ils étaient aussi contents de me voir", confie la mère de famille au Telegraph, avouant son incrédulité quand elle a appris que les trois enfants étaient en réalité les siens.

Sarah Thomson a aussi retrouvé les goûts de ses 19 ans. Elle pensait que les Spice Girls étaient toujours ensemble et a été "choquée" en apprenant la mort de Michael Jackson. "Je me sens un peu comme une ado en ce moment, je me teins les cheveux de plein de couleurs différentes et je peux être de très mauvaise humeur parfois…", assure celle qui apparaît effectivement avec les cheveux teints en bleu électrique.

"Comme si je regardais une autre personne"

La jeune mère de famille explique avoir eu du mal à retrouver une vie normale : "J’ai vu des vidéos et des photos pour tenter de me souvenir, mais parfois, c’est comme si je regardais une autre personne que moi". Elle a aussi eu du mal à retrouver une relation normale avec son mari et note : "c’est un peu bizarre de se réveiller chaque matin et de voir un étranger à côté de soi, mais tout finit par revenir au bout d’un moment".

L’histoire de Sarah Thomson, qui évoque évidemment le scénario d’un film hollywoodien, comporte même son "happy end". Saluant les efforts déployés par son époux, qui a dû s’adapter à son nouveau "moi", elle explique en effet être retombée amoureuse de lui.