Un Chinois plaide coupable du piratage de sous-traitants de l'armée américaine

  • A
  • A
Un Chinois plaide coupable du piratage de sous-traitants de l'armée américaine
Le ressortissant chinois est accusé d'avoir hacké le système de sous-traitants de l'armée américaine@ FABRICE COFFRINI / AFP
Partagez sur :

Arrêté au Canada en 2014, le ressortissant chinois a piraté ces systèmes afin de voler des données concernant des avions de chasse et de transport. 

Un ressortissant chinois a plaidé coupable, mercredi, d'avoir piraté les systèmes informatiques de sous-traitants de l'armée américaine, afin de voler des données concernant des avions de chasse et de transport, a indiqué le ministère américaine de la Justice.

Envoyé aux Etats-Unis en février. Su Bin, âgé de 50 ans, avait été arrêté en juin 2014 au Canada à la demande de la justice américaine. Il est accusé d'avoir piraté le système informatique du géant Boeing et d'autres sous-traitants, pour se procurer les plans des avions de chasse F-22 et F-35 et du transporteur C-17. Il a accepté d'être envoyé aux Etats-Unis en février dernier. 

"Un message fort". "Cet accord envoie un message fort disant que voler les Etats-Unis et nos entreprises a un coût significatif", a estimé le ministre adjoint de la Justice, John Carlin. Ce n'est pas la première fois que la justice américaine inculpe un ressortissant chinois pour des actes de piratage. En mai 2014, cinq officiers de l'armée chinoise avaient été poursuivis pour "piratage informatique" et "espionnage économique". La Chine avait dénoncé des accusations "absurdes", s'appuyant sur des "faits fabriqués" et qui mettaient "en danger la coopération et la confiance mutuelle entre la Chine et les Etats-Unis".