Un chenil en Espagne tuait systématiquement les animaux

  • A
  • A
Un chenil en Espagne tuait systématiquement les animaux
Plus de 2.000 animaux ont été euthanasiés. (Photo d'illustration)@ DIMITAR DILKOFF / AFP
Partagez sur :

La directrice d'un chenil espagnol a été condamnée pour avoir tué plus de 2.000 animaux en bonne santé entre janvier 2009 et octobre 2010. 

La directrice d'un chenil dans le sud de l'Espagne a été condamnée lundi à trois ans et neuf mois de prison pour avoir tué des milliers de chiens et de chats en bonne santé, en leur causant "une agonie douloureuse et prolongée". Le tribunal de Malaga a également infligé une amende de 19.800 euros à Carmen Marin Aguilar, 72 ans, après l'avoir jugée coupable de cruauté envers les animaux et falsification de documents. Un employé du chenil Parque Animal à Torremolinos, Felipe Barco Gamez, 55 ans, a été condamné à un an de prison et 3.600 euros d'amende pour l'avoir aidée.

Activités lucratives. L'accusation les soupçonne d'avoir éliminé les animaux pour faire de la place aux activités lucratives du chenil, toilettage et soins vétérinaires, bien que la directrice n'ait pas de diplôme de vétérinaire. Le Parque animal de Torremolinos fonctionnait comme un refuge pour animaux abandonnés, sans but lucratif.

De la musique forte pour couvrir les cris. La directrice du chenil utilisait des produits euthanasiant en quantité inférieure à la norme prescrite, pour faire des économies, et les injectait dans les muscles et non dans les veines, "causant une agonie douloureuse et prolongée". Selon le tribunal, les deux complices, qui ont nié tous les faits, débranchaient les caméras de surveillance et jouaient de la musique forte pour couvrir les hurlements des bêtes. Ils étaient accusés d'avoir tué 2.183 animaux entre janvier 2009 et octobre 2010, quand une inspection sanitaire a alerté les autorités. Carmen Marin a nié avoir administré des injections, affirmant avoir une "phobie des aiguilles".