Un chef d’Al-Qaïda tué

  • A
  • A
Un chef d’Al-Qaïda tué
@ REUTERS
Partagez sur :

Cheikh Fateh est mort samedi au Pakistan dans l’explosion d’un missile américain.

Le chef d'Al-Qaïda pour le Pakistan et l'Afghanistan, surnommé Cheikh Fateh, a été tué samedi dans le nord-ouest du Pakistan par le missile d'un drone américain, ont annoncé mardi plusieurs hauts responsables des services de sécurité pakistanais.

Deux officiers des services de renseignement pakistanais ont confirmé l'information, précisant qu'il avait péri dans un véhicule touché par le missile, dans l'une des attaques quasi-quotidiennes de ces avions sans pilote de la CIA depuis près d'un mois. Deux autres personnes ont également été tuées dans l’attaque.

Un chef peu connu

L'Egyptien "Cheikh Fateh", probablement un nom de guerre, n’était guère connu. Il avait succédé, selon les militaires pakistanais, à l'Egyptien Moustafa Abou al-Yazid, considéré alors comme le numéro 3 d'Al-Qaïda et le chef du réseau d'Oussama ben Laden en Afghanistan. Celui-ci avait également été tué en mai dernier par un drone américain dans le nord-ouest du Pakistan.

Depuis près d'un mois, les Etats-Unis ont considérablement intensifié leur campagne d'attaques de drones sur les zones tribales pakistanaises frontalières avec l'Afghanistan. La région est le bastion des talibans pakistanais, base arrière des talibans afghans mais aussi le principal sanctuaire des cadres d'Al-Qaïda dans le monde, qui y entretiennent des camps d'entraînement, notamment de kamikazes.

Responsables de 400 attentats

Ni le nom de Cheikh Fateh, ni celui d'Abdul Razzaq ne figurent sur la liste des 29 membres d'Al-Qaïda les plus recherchés par le FBI. Les talibans pakistanais, qui ont fait allégeance à Al-Qaïda, sont responsables de quelque 400 attentats, suicide pour la plupart, qui ont fait plus de 3.700 morts dans tout le Pakistan.