Un Britannique exécuté en Chine

  • A
  • A
Un Britannique exécuté en Chine
Partagez sur :

Akmal Shaikh, condamné à mort pour trafic de drogue, est le premier ressortissant européen exécuté en Chine depuis cinquante ans.

Les ultimes appels à la clémence de Londres auront été vains. Le ressortissant britannique Akmal Shaikh, condamné à mort pour trafic de drogue, a été exécuté mardi en Chine. C’est Gordon Brown qui l’a annoncé, en condamnant cette exécution dans les "termes les plus fermes".

"Je suis scandalisé et déçu que nos demandes persistantes de clémence n'aient pas été exaucées", a déclaré le premier ministre britannique, qui a présenté ses condoléances aux parents et amis d'Akmal Shaikh. "Je suis particulièrement préoccupé par le fait qu'aucune évaluation de la santé mentale du condamné n'ait été menée", alors que ses proches affirmaient que ce dernier souffrait de troubles mentaux.

Pékin a justifié la peine de mort par son caractère dissuasif, et a estimé que "les éléments fournis par la partie britannique n'ont pas suffi à prouver qu'Akmal Shaikh souffre de maladie mentale".

L'association de soutien juridique, Reprieve, installée à Londres qui avait pris son affaire en charge, a cité des témoignages de personnes attestant toutes de ses problèmes psychiques. La chanson "Come Little Rabbit" (Viens petit lapin), que le Britannique avait enregistrée en Pologne et qu'on peut écouter sur YouTube, offre aussi un témoignage de sa déconnexion avec la réalité.

"Viens petit lapin, viens me voir, un seul peuple, un seul monde, un seul Dieu", chantait d'une voix très discordante ce père de trois enfants qui aurait, selon le Guardian, commencé à dériver après l'échec de son mariage en 2001.

"Quand il est allé en Pologne, il n'avait plus aucun soutien familial et sa maladie mentale s'est aggravée", a écrit son frère Akbar dans une lettre à l'ambassadeur de Chine. Son comportement est devenu "étrange", "il a essayé de lancer une compagnie aérienne".

C'est la première fois depuis cinquante ans qu’un ressortissant européen est exécuté en Chine. Akmal Shaikh, Londonien de 53 ans, avait été arrêté en septembre 2007, à Urumqi, capitale du Xinjiang (nord-ouest), en possession de quatre kilos d'héroïne. Sa famille assure que des criminels ont profité de sa vulnérabilité psychologique pour lui faire transporter de la drogue.

Lundi, la Grande-Bretagne avait demandé à la Chine d'empêcher l'exécution du Britannique. Deux de ses cousins l'avaient rencontré lundi dans sa prison et avaient déposé un ultime recours en grâce.