Un "bourreau" présumé de l'Etat islamique arrêté en Turquie

  • A
  • A
Un "bourreau" présumé de l'Etat islamique arrêté en Turquie
La Turquie multiplie les coups de filet contre l'Etat islamique depuis quelques mois.@ ILYAS AKENGIN / AFP
Partagez sur :

Sept membres présumés de l'Etat islamique ont été arrêtés dans le sud de la Turquie lundi, parmi lesquels un homme ayant procédé à des "exécutions".

Les forces de sécurité turques ont interpellé lundi sept membres présumés du groupe Etat islamique dont un "bourreau" et un "haut responsable" dans le sud-est de la Turquie, ont rapporté plusieurs médias locaux.

Des exécutions pour le compte de Daech. Ces sept personnes, qui étaient récemment entrées en Turquie depuis la Syrie, ont été arrêtées par des unités de la police antiterroriste et des forces spéciales à Elazig, puis placées en garde à vue, a indiqué l'agence de presse progouvernementale Anatolie. Parmi les personnes arrêtées se trouve un bourreau présumé de l'EI ayant procédé à des "exécutions" pour le compte de l'organisation en Syrie, selon Anatolie, qui l'identifie par ses initiales, F. S. De nombreux documents ont par ailleurs été saisis, a ajouté l'agence.

Les suspects sont soupçonnés d'avoir organisé plusieurs réunions dans le but de recruter de nouveaux membres pour l'EI, a rapporté de son côté l'agence de presse Dogan, sans autre détail. 

Une répression accrue. Longtemps accusées de fermer l’œil sur les activités transfrontalières de l'EI entre la Syrie et la Turquie, les autorités turques ont multiplié les coups de filet dans les milieux djihadistes depuis l'année dernière. Au cours des quatre derniers mois, 190 membres présumés de l'EI ont été incarcérés, selon les chiffres rapportés par Anatolie la semaine dernière. En état d'alerte maximale, la Turquie a été secouée cette année par une série d'attentats attribués à l'EI ou liés à la reprise du conflit kurde qui ont frappé notamment Ankara et Istanbul, faisant des dizaines de victimes. Membre de l'Otan et de la coalition antidjihadiste menée par les Etats-Unis, la Turquie semble avoir renforcé ses bombardements contre des positions de l'EI dans le nord de la Syrie ces dernières semaines.