L'avion d'Air Algérie : 50 à 80 Français à bord

  • A
  • A
L'avion d'Air Algérie : 50 à 80 Français à bord
Un avion d'Air Algérie à l'aéroport de Berlin Schönefeld (illustration)@ Reuters
Partagez sur :

L'appareil était parti de Ouagadougou, au Burkina Faso. Il y a 50 à 80 Français à bord.

L'INFO. Air Algérie a perdu le contact avec un avion parti de Ouagadougou, annonce la compagnie jeudi. L'appareil a disparu des écrans radar 50 minutes après son décollage du Burkina Faso. Le vol AH5017 était parti à 00h45 de l'aéroport de Ouagadougou et devait arriver à Alger à 5h40.

>> LIRE AUSSI - L'avion volait "à son altitude de croisière"

L'avion se serait écrasé. Selon un responsable de l'aviation civile algérienne, l'avion d'Air Algérie L'avion d'Air Algérie s'est écrasé. "Je peux confirmer qu'il s'est écrasé", a-t-il dit sans autre détail.

>> EN DIRECT - L'avion s'est écrasé

Des Français à bord. 112 personnes et six personnels de bord, deux pilotes et quatre hôtesses de l'air ou stewards, se trouvaient dans l'avion. Tous les membres d'équipage étaient espagnols, a annoncé à Madrid le syndicat des pilotes de ligne Sepla. 50 à 80 Français se trouvaient à bord, selon les informations d'Europe 1. Une cellule de réponse téléphonique a été mise en place par le Quai d'Orsay, au 01.43.17.56.46. Des cellules de crise ont également été ouvertes aux aéroports de Roissy-Charles-de-Gaulle et de Marseille.

Le secrétaire d'Etat aux Transports, Frédéric Cuvillier, a déclaré qu'il y a "vraisemblablement" des Français "en nombre" à bord.

>> LIRE AUSSI - 50 à 80 Français à bord

Disparu au-dessus du Mali. Le Boeing 717 a disparu au-dessus du nord du Mali, dans la région de Gao. "L'avion n'était pas loin de la frontière algérienne quand on a demandé à l'équipage de se dérouter à cause d'une mauvaise visibilité et pour éviter un risque de collision avec un autre avion assurant la liaison Alger-Bamako", a déclaré une source d'Air Algérie. "Le signal a été perdu après le changement de cap", a-t-elle insisté. A 1h38, le pilote avait demandé à changer d'itinéraire en raison d'une tempête.

Toutes les pistes sont pour l'instant ouvertes, celle de l'accident comme celle du terrorisme. Selon Mathieu Guidère, spécialiste du terrorisme islamiste, un groupe dissident d'AQMI pourrait avoir en sa possession des missiles capables d'abattre un avion de ligne. Deux Mirage 2000 français ont été dépêchés pour retrouver l'avion.

Un plan d'urgence. "Air Algérie informe que les services de navigation aérienne ont eu leur dernier contact avec le vol AH 5017 assurant la liaison Ouagadougou-Alger ce jour 24 juillet à 1 heure 55 minutes GMT, soit 50 minutes après son décollage", précise un communiqué de la compagnie algérienne qui a mis en place un "plan d'urgence", selon le texte.

Selon son site internet, Air Algérie assure quatre vols par semaine vers Ouagadougou, dont un jeudi au départ de la capitale. L'avion, un MD83, également appelé Boeing 717, était affrété par Air Algérie auprès d'une compagnie espagnole. "C'est un appareil extrêmement robuste, ce n'est pas le plus moderne mais c'est un excellent appareil", a expliqué Bernard Chabbert, consultant aéronautique pour Europe 1. La compagnie Swiftair, propriétaire de l'appareil, a confirmé sa disparition.