Un autre socialiste remplace le maire démissionnaire de Bruxelles

  • A
  • A
Un autre socialiste remplace le maire démissionnaire de Bruxelles
Philippe Close remplace Yvan Mayeur, empêtré dans un scandale financier l'ayant poussé à démissionner jeudi.@ Capture d'écran RTBF
Partagez sur :

Philippe Close remplace ainsi Yvan Mayeur, empêtré dans un scandale financier l'ayant poussé à démissionner jeudi.

Le socialiste Philippe Close va devenir bourgmestre (maire) de Bruxelles en remplacement d'un autre socialiste, Yvan Mayeur, poussé à la démission pour s'être fait généreusement rémunérer lorsqu'il était membre du comité de gestion d'une association d'aide aux sans-abri, ont annoncé vendredi les autorités municipales.

Il occupait le poste d'adjoint au maire. Philippe Close, 46 ans, a été désigné lors d'une réunion de la majorité municipale socialiste-libérale, après 24 heures de crise, ont annoncé les principaux élus de la majorité de la ville de Bruxelles lors d'une conférence de presse à l'Hôtel de ville. "J'exerce une seule profession, celle de bourgmestre", a déclaré Philippe Close, qui était jusqu'à présent échevin (adjoint au maire) chargé des Finances et du Tourisme de la capitale belge.



Son prédécesseur a jeté l'éponge. Son prédécesseur, Yvan Mayeur, 57 ans, absent de la conférence de presse, était critiqué de toute part ces derniers jours pour s'être fait rémunérer lorsqu'il était membre du comité de gestion du Samusocial, une association d'aide aux plus démunis créée sur le modèle du Samu Social français.  Il avait jeté l'éponge jeudi.

Une démission "inéluctable". Sa démission était devenue "inéluctable", a constaté vendredi le président du PS et ancien Premier ministre Elio Di Rupo. Le scandale du Samusocial a vu le jour lorsque qu'un député régional d'opposition a révélé que l'association consacrait plus de 60.000 euros par an à la rémunération de ses administrateurs, dont plus de 35.000 euros bruts sur la période 2015-2016 pour Yvan Mayeur, selon la télévision publique RTBF.