Un Australien condamné à la perpétuité pour le meurtre d'une Française

  • A
  • A
Un Australien condamné à la perpétuité pour le meurtre d'une Française
Le corps de la jeune femme avait été retrouvé près de son appartement. (Image d'illustration)@ SAEED KHAN / AFP
Partagez sur :

La jeune femme avait été violée et battue à mort alors qu'elle rentrait d'un cours à l'université.

Un Australien a été condamné mercredi à la réclusion à perpétuité pour le viol et le meurtre d'une jeune Française à Brisbane, dans l'est du pays. Benjamin Milward avait plaidé coupable au début du mois de ces chefs d'inculpation.

Une peine de prison à vie. Sophie Collombet, une étudiante de 21 ans, avait été retrouvée en mars 2014 près de son appartement situé dans le sud de la ville. La police avait déclaré que la jeune femme avait été battue à mort. L'accusé, âgé de 25 ans au moment des faits, a été condamné pour ce meurtre à la prison à vie, assortie d'une peine de sûreté de 25 ans. Il a également été condamné à 15 ans de réclusion pour le viol, avec confusion des deux peines. D'après Australian Broadcasting Corporation (ABC), lors de l'audience qui a déterminé son renvoi devant la justice en 2015, il était apparu qu'il avait pris de la méthamphétamine, une drogue de synthèse, et bu de l'alcool au moment de l'agression.

La jeune femme rentrait de ses cours. "Vous avez attaqué une femme sans défense, vous ne lui avez témoigné aucun respect", a déclaré la juge Ann Lyons, selon le groupe de médias ABC. "Vous l'avez traitée de manière déplorable et vous l'avez laissée, vous avez abandonné une femme grièvement blessée. Vos agissements défient l'entendement." La jeune femme était arrivée en Australie en février 2013 pour étudier le commerce à la Griffith University. Elle rentrait d'un cours à l'université lorsqu'elle avait été attaquée.

"Vos agissements étaient ceux d'un lâche". Le condamné a tué "une jeune femme qui avait la vie devant elle, une vie pleine de rêves et d'espoir", a ajouté la juge. "Vous avez permis à vos désirs sexuels de vous dominer, vos agissements étaient ceux d'un lâche." La famille de la victime s'est rendue en Australie pour entendre l'énoncé de la sentence.