Un astronaute va courir le marathon de Londres... depuis l'espace !

  • A
  • A
Un astronaute va courir le marathon de Londres... depuis l'espace !
@ ESA Youtube
Partagez sur :

L'astronaute anglais Tim Peake s'est lancé le défi de courir le marathon de Londres depuis la Station spatiale internationale sur un tapis de course.

Au top départ donné à Londres à Greenwich Park à 11 heures, Tim Peake s'élancera aussi... mais depuis un tapis de course de la Station spatiale internationale. Courir 42,2 kilomètres est déjà un défi sur la terre ferme, mais en apesanteur, l'épreuve est encore plus difficile. Pour pouvoir courir, l'astronaute est équipé d'un harnais lesté qui lui permet de garder la position debout sur le tapis de course.

Objectif, terminer la course en 3h30 à 4h. Tim Peake, présent dans la station depuis quatre mois a l'habitude de courir chaque jour afin d'éviter de perdre de la masse musculaire, mais cette fois le marathonien de l'espace s'apprête à courir beaucoup plus longtemps. Il s'est fixé pour objectif de terminer le marathon entre 3h30 et 4 heures. Familier des courses à pied sur Terre, en 1998 il avait terminé le marathon de Londres en un peu plus de 3h15. Mais cette fois, "le plus dur sera de supporter le système de harnais, ce n'est pas très confortable de courir avec. C'est comme courir avec un sac à dos", explique-t-il dans une vidéo de la Nasa. Le dispositif crée aussi des frottements au niveau des hanches et des épaules. 

Une application pour suivre sa course. Alors que les coureurs seront encouragés par les spectateurs dans les rues de Londres, Tim Peake va lui réaliser une course en solitaire. Mais grâce à une application de running, sa course sera transmise en directe sur Terre à travers son avatar qui avancera au fur et à mesure dans les rues virtuelles de Londres. Le seul regret de Tim Peake? "Le tapis de course n'est pas à côté du hublot. La seule chose que je ne pourrai pas faire c'est courir en regardant la Terre".

MISE À JOUR : 

Tim Peake a couvert la distance en 3 heures, 35 minutes et 21 secondes, très loin du temps effectué par le gagnant de la course, le Kényan Eliud Kipchoge, dont le temps, de 2:03:05, a été le deuxième plus rapide jamais enregistré. Bien que non entravé par la gravité, Tim Peake a effectué un temps supérieur d'un quart d'heure environ à son propre temps de 3:18:50 réalisé sur terre en tant qu'amateur en 1999.