Un ado américain tué par un ours durant une course en Alaska

  • A
  • A
Un ado américain tué par un ours durant une course en Alaska
Les rencontres avec des ours sont peu communes dans cette région. (Illustration)@ AFP
Partagez sur :

Le jeune homme participait dimanche à une course annuelle en montagne qui traverse des zones accidentées, lorsqu'il s'est retrouvé face à la bête. Il n'a pas survécu.

Un adolescent de 16 ans a été mutilé et tué par un ours pendant une course à pied en Alaska dans le nord-ouest des États-Unis, le week-end dernier, ont annoncé mardi les autorités. Patrick Cooper, d'Anchorage, participait dimanche à une course annuelle en montagne qui traverse des zones accidentées, lorsqu'il s'est retrouvé face à la bête. Il est parvenu à envoyer des SMS à sa famille pendant l'attaque. "La mère était là avec sa famille, ses enfants, ils participaient à la course", a déclaré à la presse Nathan Michell, de la police d'Anchorage.

Des coureurs se sont précipités sur place. Le directeur de la course a indiqué que le jeune homme redescendait d'une montagne, sur un terrain extrêmement abrupt traversant une épaisse végétation, lorsque l'attaque a eu lieu. Plusieurs coureurs et des sauveteurs se sont précipités sur place, mais n'ont dans un premier temps pas pu approcher car l'animal se trouvait toujours dans les parages. "L'ours était encore dans la zone où se trouvait le jeune homme", a expliqué Tom Crockett, un garde-forestier du parc Chugach State, aux médias locaux. 

L'animal s'est échappé. Selon lui, un autre garde-forestier a tiré dans la tête de l'animal qui a néanmoins réussi à s'échapper. Le cadavre de Patrick Cooper a été retrouvé à quelque 450 mètres du sentier, sur un terrain très boisé. 

"Juste au mauvais endroit". Les rencontres avec des ours sont peu communes dans cette région et les facteurs ayant déclenché l'attaque restent inconnus, d'après Tom Crockett. "Ce jeune homme n'a rien fait de mal. Il était juste au mauvais endroit", a-t-il déclaré au quotidien local Alaska Dispatch News. "On ne peut pas prévoir quel ours sera sanguinaire".