Un accord entre les deux Corées pour une réunion de familles

  • A
  • A
Un accord entre les deux Corées pour une réunion de familles
@ SAUL LOEB / AFP
Partagez sur :

En octobre, 200 personnes, d'ordinaire séparées par la frontière, devraient se rencontrer dans la station de montagne nord-coréenne de Kumgang.

La Corée du Nord et la Corée du Sud sont convenues mardi d'organiser en octobre une réunion des familles séparées depuis la guerre de 1950-1953, a annoncé le ministère sud-coréen de l'Unification. Cet accord est survenu à l'issue de discussions marathon entre des représentants de la Croix-Rouge des deux pays.

200 personnes sélectionnées. Cette rencontre, la deuxième en cinq ans, se tiendra du 20 au 26 octobre dans la station de montagne nord-coréenne de Kumgang. D'après la presse coréenne, Séoul souhaitait que cet événement soit organisé avant le 10 octobre, date du 70e anniversaire de la fondation du parti unique au pouvoir en Corée du Nord, de peur que Pyongyang ne s'empare de l'occasion pour commettre un acte provocateur. 100 personnes seront sélectionnées de part et d'autre de la frontière pour prendre part à l'événement.

Des familles séparées. Des millions de personnes ont été séparées par le conflit qui avait consacré la division de la péninsule coréenne. Beaucoup d'entre elles sont mortes sans avoir pu revoir ou parler à leurs êtres chers. Toute communication civile interfrontalière est en effet interdite. Environ 66.000 Sud-Coréens, dont beaucoup d'octogénaires et de nonagénaires, sont aujourd'hui sur liste d'attente pour participer à une éventuelle rencontre. 

La Corée du Nord méfiante. Depuis l'an 2000, il y avait une rencontre par an mais à cause des tensions, plusieurs réunions ont été annulées par la Corée du Nord. Pyongyang a d'ores et déjà accusé Séoul de vouloir présenter l'accord du 25 août comme un recul nord-coréen. L'Etat totalitaire a prévenu qu'il serait jeté aux orties, y compris la clause sur la réunion des familles, si Séoul persistait à émettre des "remarques délirantes".