Ultime festin des amateurs de foie gras

  • A
  • A
Ultime festin des amateurs de foie gras
@ REUTERS
Partagez sur :

La loi interdisant sa vente en Californie entre en vigueur le 1er juillet.

Un dernier festin avant la diète. Les amateurs californiens de foie gras se sont gavés ce week-end de ce mets, avant l'entrée en vigueur le 1er juillet d'une loi en interdisant la vente en Californie au nom du bien-être animal.

L'interdiction de vendre et produire du foie gras en Californie est entrée en vigueur dimanche. Elle avait été votée en 2004 à l'initiative d'associations et d'hommes politiques comparant le gavage, utilisé pour engraisser les animaux, à de la torture. Mais les adeptes du foie gras ne veulent pas se résigner à l'interdiction : la résistance s'organise.

"En rupture de stock toute la semaine"

Le restaurant étoilé Melisse, à Santa Monica, proposait depuis janvier un menu tout foie gras. Résultat, "le menu a été en rupture de stock toute la semaine", a précisé la porte-parole de l'établissement. Avant l'entrée en vigueur, quelques-uns des chefs les plus réputés de l'Etat, y compris Thomas Keller, le seul chef américain à avoir deux restaurants trois étoiles au guide Michelin, ont également redoublé d'efforts pour convaincre les législateurs de faire marche arrière.

Mais l'ancien parlementaire à l'origine de la loi, John Burton, a rejeté leurs demandes, en faisant un parallèle entre la tradition du foie gras et la torture par simulation de noyade et les mutilations génitales des femmes. Désormais, tous ceux qui seront surpris en train de vendre ou de produire du foie gras s'exposent à une amende de 1.000 dollars, soit 790 euros.

La guérilla du foie gras est lancée

Si les restaurateurs ont massivement affirmé qu'ils se conformeraient à la loi, les passionnés de foie gras vont sans doute tenter de contourner la prohibition dans les prochaines semaines, jouant sur le fait que la loi condamne la vente et la production du mets, non sa consommation. Ainsi, la radio publique NPR a relevé que les clients pourraient apporter eux-mêmes le foie gras au restaurant et payer un supplément, équivalent au droit de bouchon payé par ceux qui viennent avec leur propre bouteille de vin.

Mirepoix USA, qui vend en ligne du foie gras et d'autres produits français haut de gamme, a conseillé à ses clients de passer commande avant le 28 juin, en rappelant que le produit pouvait être congelé et conservé jusqu'à deux ans. Les clients peuvent sinon aller récupérer leurs commandes dans l'Etat voisin du Nevada, à Reno ou Las Vegas.

Les professionnels français du foie gras ont, eux, décidé de se tourner vers la justice, arguant que la législation californienne était contraire aux règles de l'Organisation mondiale du commerce. "Même si l'incidence économique est infime, la décision de la Californie cause vraiment un préjudice d'image", a souligné Marie-Pierre Pé, déléguée générale de l'organisation des professionnels. "On ne peut pas laisser dire et faire sans se révolter car nous respectons la physiologie de l'animal", a-t-elle ajouté, en soulignant que l'oesophage des oies et canards est élastique à la différence de celui des humains.