Ukraine : une marée humaine contre Ianoukovitch

  • A
  • A
Ukraine : une marée humaine contre Ianoukovitch
Des centaines de milliers d'opposants pro-européens se sont rassemblés dimanche sur la place de l'Indépendance dans le centre de Kiev.@ Reuters
Partagez sur :

L'ESSENTIEL - L'UE a annoncé la suspension des travaux en vue d'un accord d'association avec Kiev.

#L'ESSENTIEL

- Entre 150.000 et 300.000 personnes dans les rues de Kiev.
- L'UE suspend les négociations commerciales avec l'Ukraine.
- Le sénateur américain John McCain est venu soutenir l'opposition.

#LES DERNIÈRES INFOS

• Une véritable marée humaine place de l'Indépendance. Entre 150.000 et 300.000 Ukrainiens se sont retrouvés dimanche sur la place de l'Indépendance à Kiev à l'appel de l'opposition pour une nouvelle manifestation de masse contre le président Viktor Ianoukovitch et son choix de privilégier un rapprochement avec la Russie au détriment d'une intégration européenne. Les manifestants, portant drapeaux et écharpes aux couleurs de l'Ukraine et de l'UE, avaient commencé à affluer dès le petit matin, malgré une température de -2° Celsius.

kiev ukraine 930

© Reuters

La manifestation a aussi pour but de faire pression sur le président Viktor Ianoukovitch qui se rend en Russie mardi pour renforcer la coopération économique avec Moscou. Les manifestants ont d'ailleurs adopté une résolution pour "interdire au président Viktor Ianoukovitch" de signer des accords en vue de l'adhésion de l'Ukraine dans l'Union douanière menée par Moscou.

• McCain sur place. Le sénateur républicain et ancien candidat à la présidentielle américaine John McCain est venu soutenir les manifestants. "L'Amérique est avec vous!", a-t-il lancé depuis la scène sur la place de l'Indépendance. Il a salué les manifestants en ukrainien : "Salut l'Ukraine! Salut Maïdan !" "Votre destin est en Europe. L'Europe sera meilleure avec l'Ukraine, l'Ukraine sera meilleure avec l'Europe", a-t-il poursuivi.

mccain 930

© Reuters

• Peu de monde au parc Mariinsk. Désireux de contre-attaquer, le pouvoir a voulu organiser à la même heure un rassemblement sur la place de l'Europe à quelques centaines de mètres de là après y avoir mobilisé samedi des dizaines de milliers de personnes venues en groupes de différentes régions de l'Ukraine. Le lieu du rassemblement a finalement été déplacé au parc Mariinski, où quelque 5.000 personnes sont présentes dimanche matin.

• L'UE suspend ses travaux. Dimanche, l'Union européenne a suspendu les travaux en vu d'un accord d'association avec l'Ukraine en raison du manque d'engagement clair du président Viktor Ianoukovitch. Bruxelles a annoncé à l'Ukraine que la poursuite des discussions dépendait d'un "engagment clair pour une signature (mais) n'a eu aucune réponse", a déclaré le commissaire européen à l'Elargissement Stefan Fuele dans un message sur Twitter.

• Deux responsables révoqués. Dans un geste de conciliation samedi, le président Ianoukovitch a révoqué deux hauts responsables, dont le maire de Kiev, pour avoir ordonné la dispersion violente de la manifestation du 30 novembre qui a fait des dizaines de blessés dont de nombreux étudiants. L'opposition a jugé cette décision "pas suffisante" et réclame la démission du ministre de l'Intérieur Vitali Zakhartchenko et du Premier ministre Mykola Azarov.