Ukraine : un journaliste enlevé puis tué

  • A
  • A
Ukraine : un journaliste enlevé puis tué
Des membres du parti nationaliste d'extrême-droite ukrainien, qui a joué un rôle dans la chute du régime de Ianoukovitch.@ REUTERS/Valentyn Ogirenko
Partagez sur :

UKRAINE - Un journaliste et militant pro-européen a été enlevé puis tué. Son corps a été retrouvé à une centaine de km de Kiev.

L'info. Un journaliste et militant du parti nationaliste ukrainien Svoboda (Liberté) a été retrouvé mort, portant des traces de tortures, un jour après avoir été enlevé, a annoncé le parti dimanche. Le corps de Vassili Serguïenko a été retrouvé samedi dans un bois près du village de Vygraïev, dans le centre du pays à quelque 120 km au sud-est de Kiev.

"Torture". Il présentait "des traces de tortures" et de blessures au couteau et avait "le crâne enfoncé", selon Svoboda, qui précise qu'il avait été enlevé devant chez lui vendredi soir par trois inconnus qui l'avaient fait monter de force dans une voiture. Le parquet local a confirmé la découverte du corps du journaliste, sans donner plus de précisions en raison de "l'enquête en cours".

Selon Svoboda, Vassili Serguïenko avait récemment fait état de menaces à son encontre, et son meurtre pourrait être lié à des articles qu'il avait écrit au sujet d'un puisant homme d'affaires de la région, que le parti ne nomme pas. Outre ses activités journalistiques, il avait participé aux manifestations pro-européennes de Kiev, qui ont débouché sur la chute du régime ukrainien pro-russe fin février. Le parti Svoboda, représenté au Parlement, est membre de la coalition au pouvoir. Son leader, Oleg Tiagnybok, a été dans le passé épinglé pour des propos antisémites.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

DIPLOMATIE - Ukraine : cette sortie de crise que propose la Russie

OPPOSITION - Ukraine : qui sont les visages de l’opposition ?

EN IMAGES - Dans la fastueuse résidence de Ianoukovitch

RUSSIE - La Crimée est officiellement russe