Ukraine : réunion d'urgence face à "l'agression" russe

  • A
  • A
Ukraine : réunion d'urgence face à "l'agression" russe
@ REUTERS
Partagez sur :

Le président ukrainien par intérim, Olexander Tourtchinov, a convoqué samedi le conseil de sécurité national.

L'info. Le président ukrainien par intérim, Olexander Tourtchinov, a convoqué pour ce samedi soir une réunion extraordinaire du conseil de sécurité national, consacré à la situation dans l'est du pays. "A 21h (23h, heure française) aura lieu une réunion du Conseil de sécurité et de défense ukrainien, étant donné la situation dans l'est de l'Ukraine", a déclaré un porte-parole de la présidence. Avant de dénoncer une "agression" de la Russie.

La Maison blanche est également sorti de sa réserve samedi pour demander au président Vladimir Poutine de cesser ses efforts de déstabilisation de l'Ukraine et a mis en garde contre toute nouvelle intervention militaire russe.

12.04.Ukraine.prorusse.arme.Checkpoint.Reuters.930.620

© REUTERS

La déclaration. Selon le ministre, des combats se déroulaient notamment dans les localités de Kramatorsk, dans la province de Donetsk, où "des inconnus ont ouvert le feu sur l'administration locale". "La police réplique. Des échanges de tirs de poursuivent", a-t-il ajouté. A Krasny Liman, également dans la province de Donetsk, "des combattants armés" ont attaqué la police avec "des armes de fabrication russe AK100, uniquement en dotation dans les forces armées russes", selon le ministre.

"Les autorités ukrainiennes considèrent les événements de ce jour comme une agression extérieure de la Fédération de Russie", écrit le ministre qui n'a pas fait état de victimes dans les combats.

Le contexte. Les activistes pro-russes sont repassés à l'offensive samedi dans l'est de l'Ukraine, prenant quasiment le contrôle d'une localité et s'emparant du siège de la police dans la grande ville de Donetsk. Tôt samedi, des hommes armés, en tenues de camouflage sans insignes, cagoulés et casqués, se sont emparés du commissariat de district de Slaviansk, localité d'une centaine de milliers d'habitants située à une soixantaine de km de Donetsk, la capitale régionale. Dans l'après-midi, ils ont pris le contrôle du bâtiment des services de sécurité (SBU) dans la même ville, selon la police.

30.03.Bandeau.Ukraine.logo.soldat.grille.Reuters.930.340

© REUTERS

Les assaillants ont hissé le drapeau russe à la place de l'ukrainien et reçu le soutien d'une bonne partie de la population, massée devant les bâtiments en scandant "Russie! Russie!". Les manifestants se montraient très agressifs avec les journalistes occidentaux, dont l'AFP. Aucune présence policière n'était visible, alors que le ministre de l'Intérieur Arsen Avakov avait annoncé l'envoi de "forces spéciales" chargées de donner une "réponse ferme" aux "terroristes".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

L'ACTU - Un commissariat de police occupé

DIPLOMATIE - Ukraine : cette sortie de crise que propose la Russie

OPPOSITION - Ukraine : qui sont les visages de l’opposition ?

EN IMAGES - Dans la fastueuse résidence de Ianoukovitch