Ukraine : les observateurs de l'OSCE sont libres

  • A
  • A
Ukraine : les observateurs de l'OSCE sont libres
Les observateurs de l'OSCE en Ukraine ont été libérés.@ REUTERS
Partagez sur :

L'ESSENTIEL - La libération des membres de l'OSCE était l'un des motifs invoqués par les autorités ukrainiennes pour justifier l'offensive militaire lancée vendredi.

Les infos à retenir

- Les 7 observateurs de l'OSCE à Slaviansk ont été libérés

- L'opération militaire lancée vendredi par l'armée ukrainienne dans l'est de l'Ukraine se poursuivait samedi 

- Les Etats-Unis appellent l'Ukraine et la Russie à "restaurer l'ordre"

- Moscou accuse Kiev et l'Occident d'être à l'origine du "bain de sang" d'Odessa

Les événements de samedi

Les 7 observateurs de l'OSCE libérés. Les séparatistes pro-russes de la ville ukrainienne de Slaviansk ont libéré les sept observateurs européens de l'Organisation pour la sécurité et le coopération en Europe (OSCE) qu'ils avaient capturés.

Les sept observateurs, dont quatre Allemands, participaient à une mission de vérification militaire sous les auspices de l'OSCE à Slaviansk lorsqu'ils avaient été arrêtés il y a une semaine par des miliciens séparatistes, qui les accusaient d'espionnage. Leur libération était l'un des motifs invoqués par les autorités ukrainiennes pour justifier l'offensive militaire lancée vendredi contre cette ville du sud-est de l'Ukraine.

L'opération militaire se poursuit. L'opération "antiterroriste" menée par l'armée ukrainienne dans les bastions rebelles de Slaviansk et Kramatorsk se poursuivait samedi matin, a annoncé le ministre ukrainien de l'Intérieur, Arsen Avakov. "Nous ne nous arrêtons pas", a écrit le ministre sur sa page Facebook. 

Les Etats-Unis tancent l'Ukraine et la Russie. L'administration Obama a appelé l'Ukraine et la Russie à "restaurer l'ordre" après les violences "inacceptables" commises vendredi à Odessa où 31 personnes ont trouvé la mort dans un incendie criminel après de violents affrontements. 

"La violence et le désordre ayant conduit à tant de morts et de blessures absurdes sont inacceptables", a déclaré une des porte-parole du département d'Etat américain dans un communiqué, en réaction à ce sinistre qui s'est déclaré dans cette ville portuaire du sud de l'Ukraine. "Nous appelons les deux parties à travailler ensemble à restaurer le calme, la loi et l'ordre". 



Pour le Kremlin, Kiev et les pays occidentaux sont responsables du "bain de sang" . Le porte-parole de Vladimir Poutine a accusé la "junte" de Kiev et les pays occidentaux quiont selon lui approuvé "l'opération punitive" de l'armée ukrainienne à Slaviansk d'être responsables de la mort de 31 personnes dans l'incendie d'un bâtiment à Odessa, vendredi. "Kiev et ses alliés occidentaux ont dans les faits provoqués ce bain de sang et en portent la responsabilité directe", a déclaré Dmitri Peskov.

Le porte-parole du Kremlin a, par ailleurs, jugé "absurde" l'idée des autorités provisoires ukrainiennes d'organiser une élection présidentielle le 25 mai "compte tenu du cycle de violences"dans ce pays. Il a affirmé que Moscou avait perdu toute influence sur les groupes "d'autodéfense" pro-russes du sud-est de l'Ukraine et nepouvait pas résoudre seule la situation.

Arrestations massives après l'incendie à Odessa. Plus de 130 personnes ont été arrêtées à Odessa après la mort d'une trentaine de personnes vendredi dans un incendie et des affrontements entre séparatistes pro-russes et partisans du gouvernement de Kiev. Le chef de la police de la ville portuaire du sud de l'Ukraine a précisé dans un communiqué que les détenus seraient poursuivis en justice pour avoir participé à des émeutes et pour meurtre avec préméditation. 

L'Union européenne a de son côté réclamé une enquête indépendante pour identifier les responsables des violences.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

Ukraine : lourd bilan après des affrontements à Odessa

SCÉNARIO - Le FMI envisage une partition de l'Ukraine

UKRAINE - Moscou accusé de vouloir "une troisième guerre mondiale"