Ukraine : le report du scrutin des séparatistes salué par l'UE

  • A
  • A
Ukraine : le report du scrutin des séparatistes salué par l'UE
@ JOHN MACDOUGALL / AFP
Partagez sur :

Les séparatistes prorusses de l'est de l'Ukraine ont annoncé mardi, conformément à la demande des Européens, le report à 2016 de leurs élections locales, une concession saluée par Kiev, les Européens et le Kremlin.

Report des élections locales par les séparatistes pro-russes. C'est une touche d'optimisme. Les séparatistes prorusses de l'est de l'Ukraine ont annoncé mardi, conformément à la demande des Européens, le report à 2016 de leurs élections locales, une concession saluée par Kiev, les Européens et le Kremlin. 

"Nous annonçons l'accord" des républiques autoproclamées de Donetsk (DNR) et de Lougansk (LNR) pour "reporter les élections, prévues le 18 octobre et le 1er novembre, à l'année prochaine", ont annoncé les émissaires de ces territoires dans un communiqué commun. Kiev et les Occidentaux réclamaient l'annulation de ces scrutins que les rebelles entendaient organiser en application de leurs propres règles dans la zone de conflit.

Un report unanimement salué. Cette décision "permet la poursuite de la mise en oeuvre de l'accord de Minsk qui est la seule solution à un règlement pacifique de la situation en Ukraine", a estimé le président français dans un communiqué. Selon François Hollande, cette décision est "le résultat des discussions" vendredi à l'Elysée avec ses homologues russe Vladimir Poutine, ukrainien Petro Porochenko et la chancelière allemande Angela Merkel, réunis en sommet pour faire avancer la paix dans l'ex-république soviétique.

"Moscou a tenu parole", s'est pour sa part félicité une source gouvernementale allemande. L'Union européenne a également salué la décision, la qualifiant de "grand pas en avant"."Cela ouvre la voie à un retour (de la souveraineté) de l'Ukraine dans le Donbass", a déclaré le président ukrainien Porochenko sur Facebook, tout en soulignant la nécessité de mettre fin à la présence de "troupes d'occupation" dans ces territoires, avant l'organisation d'un quelconque scrutin.

Fait rare, le Kremlin s'est montré unanime avec les Occidentaux et les Ukrainiens, déclarant "saluer" le report des élections.