Ukraine : la "rage" de Daniel Cohn-Bendit

  • A
  • A
Ukraine : la "rage" de Daniel Cohn-Bendit
Partagez sur :

L’HUMEUR DE - Alors que le bilan dépasse les 20 morts à Kiev, Daniel Cohen-Bendit dénonce le "nettoyage" en cours.

"Rage et indignation". Daniel Cohen-Bendit ne cache pas sa colère mercredi matin. Alors que la nuit à Kiev a été marquée par des affrontements d’une rare violence entre manifestants et forces de l’ordre, l’éditorialiste d’Europe 1 a dénoncé un "massacre" annoncé de longue date.

>> EN DIRECT - Les dernières informations en provenance de Kiev

C'est un "nettoyage qui est en cours". Au lever du jour, la police anti-émeutes contrôlait environ la moitié de "Maïdan" et le président Viktor Ianoukovitch, qui a rencontré dans la nuit les chefs de file de l'opposition, ne semblait pas décidé à relâcher la pression. Ianoukovitch, "l’homme de Poutine", "avait misé sur l’essoufflement du mouvement, il a choisi dans finir avec la chienlit populaire et européenne", analyse Daniel Cohen-Bendit. Pour lui, les heurts à Kiev constituent en réalité un "nettoyage", qui intervient alors que les Jeux olympiques de Sotchi touchent à leur fin et que l’attention du monde va peu à peu se détourner de cette partie du monde. "Moscou a dit : ‘allez, vas-y mon pote, nettoie moi tout ça’", résume Daniel Cohn-Bendit.


"Kiev, capitale de l’espoir et du désespoir". En Ukraine, il y a des "hommes et des femmes prêts à sacrifier leur vie", décrit Daniel Cohen-Bendit. "Si on laisse tomber les Ukrainiens, ce sont des espoirs de démocratie qui vont s’effondrer dans le monde", prévient-il. La seule solution possible, selon lui, des élections anticipées, sous la surveillance de l’Union européenne et de l’OSCE.

sur le même sujet, sujet,

RECIT - Une soirée d'affrontements meurtriers à Kiev

INTERVIEW - BHL : "la capitale de l'Europe aujourd’hui est à Kiev"

POINT DE VUE - Contestation en Ukraine : ce qu'en dit Ioulia Timochenko