Ukraine : entrée en vigueur d'un cessez-le-feu fragile

  • A
  • A
Ukraine : entrée en vigueur d'un cessez-le-feu fragile
@ AFP
Partagez sur :

Un cessez-le-feu conclu entre Kiev et les rebelles prorusses est entré en vigueur samedi à 23 heures dans l'Est rebelle.

Un cessez-le-feu conclu entre Kiev et les rebelles prorusses est entré en vigueur samedi à 23 heures. Il s'agit d'une première étape d'un plan de paix destiné à mettre fin à un conflit qui a fait plus de 5.500 morts en dix mois dans l'Est de l'Ukraine. Quelques tirs d'artillerie ont été entendus à Donetsk, place forte des séparatistes, dans l'Est de l'Ukraine, peu après le début du cessez-le-feu, avant de s'interrompre rapidement.

>> LIRE AUSSI - Minsk : séparatistes et Russes, grands gagnants de l'accord ?

Des combats acharnés dans la journée. L'entrée en vigueur du cessez-le-feu a été précédée par des combats acharnés samedi autour du nœud ferroviaire de Debaltseve (à 65 km au nord-est de Donetsk) et des échanges d'artillerie qui ont fait trois morts au centre de Donetsk.

>> VIDÉO - A Donetsk, le cœur de la ville bombardé

La violence des affrontements quelques heures seulement avant l'entrée en vigueur du cessez-le-feu a renforcé les craintes de voir cette trêve aussi peu respectée que les précédentes. De très nombreux tirs de canons et de lance-roquettes multiples étaient encore entendus à Donetsk quelques minutes avant le début du cessez-le-feu.

>> LIRE AUSSI - Deux morts en Ukraine, le cessez-le-feu menacé

Le processus "menacé", pour Porochenko. Le processus de paix est menacé à cause des agissements des rebelles autour de la ville stratégique de Debaltseve, où les troupes ukrainiennes sont quasiment encerclées, a déclaré le président ukrainien Petro Porochenko dans la nuit de samedi à dimanche. "Malheureusement le processus de pays est menacé, les rebelles vont utiliser Debaltseve pour saper le régime du cessez-le-feu", a déclaré le président au cours d'une réunion de l'Etat-major de l'armée retransmise en direct à la télévision ukrainienne. Le chef d'Etat venait d'ordonner aux militaires d'instaurer la trêve comme prévu dans le cadre des accords de paix de Minsk.

L'accord conclu jeudi à Minsk à l'issue d'une nuit de négociations entre les dirigeants d'Ukraine, Russie, Allemagne et France prévoit que Kiev et les rebelles ont deux jours après l'entrée en vigueur du cessez-le-feu pour commencer à retirer leurs armes lourdes de la ligne de front.