Vol MH17 : Cuvillier "ne peut pas confirmer" la présence de Français

  • A
  • A
Vol MH17 : Cuvillier "ne peut pas confirmer" la présence de Français
"Nous avons des éléments qui nous le laissait penser jeudi en fin d'après-midi, mais nous n'avons pas de confirmation cette heure", a indiqué vendredi matin Frédéric Cuvillier, le ministre des Transports
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - "Nous n'avons pas de confirmation cette heure", a déclaré le ministre des Transports, vendredi matin sur Europe1.

Y avait-il des Français à bord de l'avion MH17 de la Malaisia Airlines, qui s'est écrasé jeudi en Ukraine avec 298 passagers à son bord, sans doute abattu par un missile ? "Nous avons des éléments qui nous le laissait penser jeudi en fin d'après-midi, mais nous n'avons pas de confirmation cette heure", a indiqué vendredi matin Frédéric Cuvillier, le ministre des Transports, sur Europe1. "Il y a encore des identifications à obtenir. Nous ne pouvons pas le confirmer", a-t-il poursuivi.

>> À LIRE AUSSI - Ce qu'on sait du crash du vol MH17

La France apportera-t-elle son aide pour l'enquête ? "Le président de la République a été très clair, très précis et très volontaire : il faut mobiliser tous les moyens pour que la vérité soit faite. La présence ou non de victimes françaises amènera la France à participer et à prendre des responsabilités pour que nous ayons la vérité sur ce drame", a par ailleurs fait savoir le ministre.

>> LIRE AUSSI - Comment va se dérouler l'enquête sur le crash

Pourquoi la France n'avait-elle pas interdit le survol de la zone ? Avant l'accident, "aucune compagnie n'avait demandé d'interdiction. Il n'y avait pas, à ma connaissance, d'indication sur la présence d'arme capable" d'abattre un avion à cette altitude. "Les informations n'établissaient aucun risque", a expliqué Frédéric Cuvillier.