Ukraine : à la recherche de preuves contre Ianoukovitch

  • A
  • A
Ukraine : à la recherche de preuves contre Ianoukovitch
@ CAPTURE EUROMAIDAN/TWITTER
Partagez sur :

REPORTAGE - Des dizaines de documents ont été retrouvés dans la datcha présidentielle par des journalistes.

Alors que la traque à l'ancien président , en fuite, a commencé en Ukraine, des journalistes compilent toutes les preuves possibles contre Viktor Ianoukovitch. Dans la luxueuse demeure de Viktor Ianoukovitch, des journalistes ukrainiens passent actuellement au crible des milliers de documents que la présidence a tenté de détruire. C’est dans un plan d’eau, en contrebas de l’imposante datcha présidentielle, que les papiers ont été retrouvés et transmis aux journalistes. Des plongeurs s’affairent encore pour tenter de récolter un maximum de documents.

170 millions d’euros de factures. "Pour l’ameublement d’un bâtiment de la résidence, j’ai vu une facture de 170 millions d’euros", raconte Sergueï Sigorenko au micro d’Europe1. Ce journaliste pour le quotidien Kommersant de détailler : "il y avait des tables à six mille euros, des lustres à huit mille euros et des documents montrent aussi des transferts d’argent de dizaines de millions d’euros".

Pour le journaliste, c’est très clair "ce sont les preuves de la corruption. Pour pouvoir se payer tout cela, avec son salaire [de président, NDLR], il aurait dû travailler 1.000 ans", précise-t-il. Dans une des nombreuses pièces de la résidence des photos de journalistes étaient punaisées au mur : la liste des reporters interdits ou à surveiller.





Video streaming by Ustream

Un plan du massacre de Maïdan. Plus grave encore, le document mis en ligne par le député Hennadi Moskal, ancien vice-ministre de l'Intérieur. Ce dernier a diffusé ce qui semble être un plan visant à encercler la place de l'Indépendance, "Maïdan", avec des "snipers" chargés d'ouvrir le feu sur les manifestants en contrebas. Au moins 88 personnes ont été tuées dans des fusillades la semaine dernière entre les policiers et les manifestants anti-Ianoukovitch, qui occupent depuis trois mois la place de l'Indépendance.

A Kiev, les Ukrainiens expriment leur deuil :



Ukraine : Kiev pleure ses mortspar Europe1fr

Un mandat d’arrêt lancé contre le fuyard. Parmi les 22.000 policiers qui auraient été mobilisés pour l'opération figurent 2.000 membres de la police anti-émeutes "Berkout", lit-on dans le document. Hennadi Moskal, qui est membre du parti Batkivchtchina de l'ex-Premier ministre Ioulia Timochenko, dit avoir rendu public le document pour presser les nouvelles autorités du pays de traduire Viktor Ianoukovitch devant la justice.

D'autres documents seront rendus publics cette semaine, a dit l'un des journalistes occupés à les passer au crible. Parallèlement à cette enquête,  la traque du président destitué se poursuit. Viktor Ianoukovitch a fui Kiev vendredi soir. Les nouvelles autorités ont lancé un mandat d'arrêt contre lui pour "meurtres de masse".

 
sur le même sujet, sujet,

L'INFO - Ianoukovitch recherché pour "meurtres de masse"

AMBIANCE - Les Ukrainiens, entre peur et espoirs

REPLAY - Retour sur une journée historique en Ukraine

PORTRAIT - Olexandre Tourtchinov, nouveau président par interim