Ukraine : 50.000 personnes dans la rue

  • A
  • A
Ukraine : 50.000 personnes dans la rue
@ Jean-Sébastien Soldaïni.
Partagez sur :

Les opposants au régime se sont réunis de nouveau place de l'Indépendance et réclament des élections anticipées.

L'opposition remet la pression sur le gouvernement ukrainien. Au moins 50.000 opposants au président Viktor Ianoukovitch ont tenu dimanche un rassemblement sur la place de l'Indépendance, au coeur de la capitale Kiev, relançant leur mouvement de protestation après la pause du Noël orthodoxe et du nouvel an.

Se rapprocher de l'Union européenne. Les grandes manifestations, nées du refus du président ukrainien de signer un accord d'association et de libre échange avec l'Union européenne, ont culminé début décembre avec jusqu'à 800.000 participants, avant de faiblir dans les semaines suivantes.

>> A lire aussi : L'Ukraine met le cap à l'Est

Un ancien ministre blessé. Dans la nuit de vendredi à samedi, des heurts dans Kiev entre manifestants et forces de l'ordre ont fait au moins dix blessés, dont Iouri Loutsenko, qui fut ministre de l'Intérieur de Ioulia Timochenko, aujourd'hui figure de proue de l'opposition. "Quelles vont être les étapes suivantes ? Nous lutterons(...), protesterons pacifiquement", a lancé à la foule,qui brandissait des drapeaux ukrainiens jaunes et bleus, 'ancien champion de boxe Vitaly Klitchko, qui, à la tête du parti Oudar, est l'un des chefs de file de l'opposition.

Sanctionner les personnes au pouvoir. "Aujourd'hui, les autorités ont recours à la milice pour réduire les gens au silence à coups de matraques", s'est-il exclamé en réitérant l'appel de l'opposition en faveur d'une élection présidentielle anticipée. Un autre dirigeant de l'opposition, l'ancien ministre de l'Economie Arseni Iatseniouk, a demandé à l'Occident d'imposer des sanctions contre certains hauts responsables ukrainiens, dont le ministre de l'Intérieur Vitali Zakhartchenko, lesquels,a-t-il dit, ont violé la Constitution ukrainienne.

sur le même sujet, sujet,

ZOOM - Ukraine : le combat des colosses

TEMOIGNAGE - Cette Ukraine qui a soif d'Europe