Twitter, YouTube : Obama est partout

  • A
  • A
Twitter, YouTube : Obama est partout
@ CAPTURES D'ECRAN
Partagez sur :

Le président américain répond aux questions des Américains via le site Twitter.

Twitter, Facebook, YouTube... Barack Obama est un homme 2.0 et il le montre. Le président des Etats-Unis multiplie les rendez-vous avec les internautes. Dernier en date : il répond mercredi soir aux questions de "twittos", les utilisateurs de Twitter. Une "réunion publique Twitter" consacrée à "l'économie et à l'emploi", selon la présidence.

Obama court-circuite les journalistes

Si la forme est inédite, ce n'est pas la première fois que Barack Obama répond directement à ses concitoyens. Le président a pris l'habitude de court-circuiter les traditionnelles conférences de presse. Il a notamment déjà répondu deux fois aux questions des internautes via la plateforme de partage de vidéos YouTube.

Dernière édition en date, le 27 janvier dernier. Deux jours après le traditionnel discours sur l'état de l'Union, Obama s'était adressé directement aux internautes, qui avaient été invités à poser leurs questions en envoyant de courtes vidéos. Plus de 140.000 questions étaient parvenues à YouTube, qui en avait sélectionné huit parmi celles les plus plébiscitées par les internautes. Le responsable de l'information et de la politique de YouTube, Steve Grove, les avait ensuite posées au président Obama lors d'un tête à tête à la Maison-Blanche, retransmis sur la plateforme.

Economie et emploi, éducation, affaires étrangères, environnement, drogue, santé, immigration, tous les thèmes avaient été abordés. Pourtant, dans les questions plébiscitées, les 10 premières ne concernaient que la légalisation du cannabis...

Un "tchat virtuel" chez Facebook

Autre rendez-vous, autre réseau social. Le 20 avril dernier, Barack Obama s'était rendu cette fois dans les locaux de Facebook à Palo Alto, en Californie. Il avait été reçu par Mark Zuckerberg lui-même, le créateur du réseau qui pour l'occasion avait laissé tombé ses sweats-shirts à capuche et mis une cravate. Durant une heure, le président Obama s'était prêté au jeu du "tchat virtuel", en public cette fois, dans une alternance de questions d'internautes posées par Mark Zuckerberg et de questions de l'assistance.

Sur le fond, le président Obama avait lancé des pistes économiques en vue de sa campagne pour l'élection de 2012. Au programme, stratégie budgétaire, réduction du déficit, coupes dans les programmes sociaux et réforme fiscale.

#askobama sur Twitter

Pour cette nouvelle rencontre virtuelle, Barack Obama a donc choisi Twitter. Le hashtag #askobama permet aux internautes de poser des questions. La légalisation du cannabis était une nouvelle fois abordée mais l'économie, la situation en Afghanistan, les manifestations en Syrie ou encore l'éducation tenaient aussi une bonne place.

Le président de la Chambre des représentants, John Boehner, a lui aussi tenté sa chance. "Allez-vous renoncer à réclamer des hausses d'impôts, ou dire aux Américains comment des hausses d'impôts vont créer des emplois?", a-t-il écrit via son compte officiel.