Turquie : une journaliste néerlandaise arrêtée pour des tweets visant Erdogan

  • A
  • A
Turquie : une journaliste néerlandaise arrêtée pour des tweets visant Erdogan
@ OZAN KOSE / AFP
Partagez sur :

Ebru Umar avait récemment rédigé une chronique très critique de l'homme fort de Turquie dans le quotidien néerlandais Metro, dont elle avait ensuite twitté des extraits.

Une journaliste néerlandaise d'origine turque, Ebru Umar, a été interpellée par la police dans la nuit de samedi à dimanche à son domicile de Kusadasi, une station balnéaire de l'ouest de la Turquie, pour des tweets visant le président turc Recep Tayyip Erdogan, a-t-elle indiqué sur son compte Twitter. "Je ne suis pas libre, nous allons à l'hôpital" pour un examen médical avant d'être présentée devant des procureurs, a notamment écrit la journaliste.

L’ambassade des Pays-Bas l’a contacté. Le ministère néerlandais des Affaires étrangères suit l'affaire de près, a rapporté l'agence de presse néerlandaise ANP qui a précisé que l'ambassade des Pays-Bas à Ankara avait "contacté personnellement la journaliste après son arrestation". Les autorités turques n'étaient pas joignables dans l'immédiat.

Le mail qui fait polémique. Ebru Umar avait récemment rédigé une chronique très critique de l'homme fort de Turquie dans le quotidien néerlandais Metro, dont elle avait ensuite twitté des extraits.  Dans cet article, elle citait notamment, à l'appui de ses accusations contre Erdogan, un courriel envoyé par le consulat général turc de Rotterdam aux Turcs habitant la région de Rotterdam qui leur demandait de lui signaler toute insulte exprimée sur les réseaux sociaux à l'encontre du chef de l'Etat turc. Ce courriel avait provoqué une controverse. Le consulat avait par la suite parlé d'un "malentendu".