Turquie : six interpellations après l'assassinat de l'ambassadeur russe

  • A
  • A
Turquie : six interpellations après l'assassinat de l'ambassadeur russe
La sécurité de l'ambassade russe a été renforcée à Ankara après l'assassinat Andreï Karlov lundi@ ADEM ALTAN / AFP
Partagez sur :

Six personnes de l'entourage du policier qui a assassiné l'ambassadeur russe lundi ont été placées en garde à vue.

Six personnes étaient en garde à vue mardi dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat de l'ambassadeur de Russie à Ankara la veille par un policier turc, une spectaculaire attaque dont les détails commencent à être révélés.

Six personnes en garde à vue et deux arrestations. Selon l'agence de presse Dogan, six proches de l'auteur des coups de feu ont été placés en garde à vue à Aydin, ville de l'ouest de la Turquie dont était originaire le tireur. Une perquisition a également été menée à son domicile, a annoncé le parquet. Ses parents et sa soeur ont été arrêtés, selon l'agence Dogan. Mevlüt Mert Altintas, 22 ans, a tué de plusieurs balles lundi soir l'ambassadeur russe à Ankara, Andreï Karlov, lors de l'inauguration d'une exposition de photos dans la capitale turque, un assassinat immortalisé par des caméras. 

Venger la ville d'Alep. Selon le quotidien pro-gouvernemental Sabah, Mevlüt Mert Altintas, qui n'était pas en service, s'est introduit dans la galerie d'art en montrant son badge de police après que son arme eut fait sonner le portique de sécurité. Des photos le montrent quelques instants avant l'attaque, se tenant derrière l'ambassadeur russe à la manière d'un garde du corps. Selon plusieurs témoins, le policier a brusquement fait feu dans le dos du diplomate russe qui s'exprimait lors de l'exposition.

Après les coups de feu, le tireur a lancé "Allah Akbar" et affirmé agir pour venger la ville syrienne d'Alep, en passe d'être entièrement reprise par le régime de Bachar Al-Assad, soutenu par Moscou. Le tireur a été abattu lors d'une fusillade avec des équipes des forces d'intervention spéciale de la police. 

Des enquêteurs russes en Turquie. Un groupe de dix-huit enquêteurs, agents des services secrets et diplomates russes était en route mardi pour la Turquie afin d'enquêter sur l'assassinat la veille à Ankara de l'ambassadeur Andreï Karlov, a annoncé le Kremlin cité par les agences russes. "Le groupe opérera en Turquie dans le cadre de l'enquête sur le meurtre de l'ambassadeur de Russie Andreï Karlov, conformément à l'accord trouvé entre les présidents russe et turc lors de leur conversation téléphonique", lundi soir, a indiqué le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.