Turquie : les États-Unis soutiennent l'opération anti-daech en Syrie

  • A
  • A
Turquie : les États-Unis soutiennent l'opération anti-daech en Syrie
@ BULENT KILIC / AFP
Partagez sur :

L'armée turque et les forces de la coalition occidentale ont lancé une attaque contre Daech en Syrie mercredi.

L'armée turque et les forces de la coalition internationale anti-djihadiste ont lancé l'opération "Bouclier de l'Euphrate", mercredi matin. Ils visaient la ville de Jarablos tenue par les djihadistes à la frontière turco-syrienne. Les États-Unis ont apporté leur soutien à cette opération baptisée "Bouclier de l'Euphrate".

Un soutien dans le renseignement. Les Etats-Unis ont apporté leur soutien mercredi à une opération coup de poing turque de l'autre côté de la frontière syrienne pour y repousser le groupe État islamique, a indiqué un responsable américain sous couvert d'anonymat. Pour l'heure, le soutien a pris la forme de partage de renseignements, de surveillance et de reconnaissance et de participation de conseillers militaires américains. Elle pourrait prendre la forme de soutien aérien au sol si le besoin s'en fait sentir, a expliqué ce responsable, qui voyage avec le vice-président américain Joe Biden, qui est arrivé en Turquie mercredi. "Nous voulons aider les Turcs à débarrasser la frontière de l'EI", a expliqué ce responsable. Il a souligné que les États-Unis avaient des conseillers au sein même de la cellule de planification de l'offensive turque.

Il a également assuré que les États-Unis avaient clairement signifié aux forces rebelles syriennes, qu'ils soutiennent, de ne pas avancer plus au nord. Quelques joues plus tôt, les autorités turques s'étaient inquiétées d'un déplacement des rebelles syriens vers la frontière avec la Turquie, au-delà de ce qui était convenu avec la coalition anti-EI, a indiqué le responsable américain.

Une double opération pour la Turquie. En prenant Jarablos, les rebelles soutenus par les forces turques, repoussent non seulement les djihadistes mais contrôlent également un point stratégique qui leur permet de créer "une zone tampon contre l'éventualité d'une avancée des Kurdes", a encore expliqué ce responsable. L'armée turque, soutenue par les forces de la coalition internationale anti-djihadiste, a lancé une opération mercredi avant l'aube en Syrie avec des avions de combat et ses forces spéciales pour chasser le groupe État islamique (EI) de Jarablos, frontalière de la Turquie. Selon l'agence pro-gouvernementale turque Anadolu, les rebelles soutenus par la Turquie avaient pris à l'EI un village en Syrie à 5 km de Jarablos mercredi dans la journée.