Turquie : le séisme a fait 366 morts

  • A
  • A
Turquie : le séisme a fait 366 morts
@ Reuters
Partagez sur :

VIDEO - Le séisme de magnitude 7,2 enregistré dimanche a aussi provoqué de gros dégâts.

Le bilan ne cesse de s'alourdir en Turquie. Le séisme de magnitude 7,2, selon l'institut américain de géophysique USGS, qui a secoué dimanche la province orientale turque de Van, proche de l'Iran, a fait officiellement au moins 366 morts et 1.300 blessés, selon un nouveau bilan provisoire annoncé mardi par la Direction officielle des situation d'urgence.

Ce séisme, qui a eu lieu dans la province du Van, à proximité de la frontière iranienne, à 12h41 heure française, a également fait des dégâts matériels considérables. D'après l'agence de presse Anatolie, des répliques ont suivi la première secousse. L'une d'entre elles, survenue à 12h56, a eu une magnitude de 5,6, a annoncé l'USGS, la référence en matière de séismes. Les médias iraniens ont expliqué que le séisme avait été ressenti dans plusieurs villes du nord-ouest du pays, mais sans faire de victimes.

Des images du séisme diffusées par la télévision turque :

"Une grande panique"

"La secousse a provoqué une grande panique", a raconté le maire de Van, Bekir Kaya, soulignant que le réseau téléphonique de sa ville avait été fortement endommagé. Les premières images diffusées montraient des habitants en train de fuir dans le désordre leurs logements et au moins deux bâtiments de plusieurs étages détruits.

Plusieurs maisons et autres bâtiments, dont un pensionnat, se sont effondrés à la suite du séisme dans cette province située à 1.200 kilomètres d'Ankara, la capitale turque. Dans la ville de Van, l'aéroport a subi des dommages et les vols ont été déroutés vers Erzurum, à environ 400 km plus au nord.

Une course contre-la-montre pour les secouristes

Les secouristes menaient mardi une course contre la montre pour retrouver des survivants, le tout dans un froid glacial. 35 heures après la secousse, une femme enceinte et ses deux enfants ont été extraits des décombres d'un bâtiment public à Ercis, ville la plus durement frappée par le drame. Mais l'espoir désormais diminue.