Turquie : la police use de gaz lacrymogène pour disperser la manifestation du 1er mai à Istanbul

  • A
  • A
Turquie : la police use de gaz lacrymogène pour disperser la manifestation du 1er mai à Istanbul
La police turque a procédé à au moins une interpellation lundi à Istanbul.@ YASIN AKGUL / AFP
Partagez sur :

200 manifestants ont été dispersés avec du gaz lacrymogène par la police, lundi à Istanbul, alors qu'ils voulaient participer à un défilé interdit à l'occasion du 1er mai.

La police a fait usage de gaz lacrymogène, lundi, pour disperser un groupe d'environ 200 manifestants qui souhaitaient rallier la place Taksim d'Istanbul à l'occasion du 1er mai, malgré l'interdiction des autorités. La Turquie célèbre sous tension la fête du Travail, deux semaines après un référendum dont le résultat est contesté par l'opposition et qui a considérablement renforcé les pouvoirs du président Recep Tayyip Erdogan.

Le groupe de manifestants dispersé, composé de divers groupes de gauche, avait dévoilé des banderoles portant des slogans contre le gouvernement, tels que "Longue vie au 1er mai, non au dictateur !".



Une manifestation interdite. Au moins l'un d'entre eux a été arrêté par la police, a constaté l'AFP. Les autorités turques ont interdit les rassemblements sur la place Taksim, lieu emblématique des mouvements de contestation en Turquie. La police a ainsi barré les accès à la place lundi. Plusieurs milliers de personnes manifestaient en revanche à Bakirkoy, près de l'aéroport Atatürk, sur la rive européenne d'Istanbul, pour le rassemblement du 1er mai.