Contre l'obésité, la Turquie opte pour la fin des ascenseurs

  • A
  • A
Contre l'obésité, la Turquie opte pour la fin des ascenseurs
@ Mustafa Ozer/AFP
Partagez sur :

Le gouverneur d'une province de Turquie a décidé d'interdire les ascenseurs dans les trois premiers étages des bâtiments publics. 

"Emprunter les escaliers plutôt que l'ascenseur peut vous faire gagner un jour de vie supplémentaire". C'est l'argument avancé par Dursun Ali Şahin, gouverneur de la province turque d'Edirne, au nord-ouest du pays, pour interdire les ascenseurs dans les trois premiers étages de tous les bâtiments publics, rapporte The Daily Sabah

Des exceptions pour les hôpitaux. Son but : lutter contre l'obésité en obligeant les gens à monter les escaliers. Tout en faisant aussi des économies d'énergie. Des exceptions sont tout de même prévues dans les hôpitaux et les maisons de retraite, ainsi que pour les personnes qui ne peuvent pas utiliser les escaliers. Pour les autres, les ascenseurs ne desserviront plus les trois premiers étages

Un seul morceau de sucre avec le thé. C'est la première fois qu'une telle interdiction est mise en place en Turquie. Dursun Ali Şahin n'en est pas à son coup d'essai : le gouverneur a fait de l'obésité - qui touche 30% des Turcs -  son ennemi numéro un. Dans cette province à la frontière avec la Grèce et la Bulgarie, il a ainsi déjà imposé aux cafés de servir le thé traditionnel avec un seul morceau de sucre et non deux.