Turquie : au moins 282 morts dans la catastrophe minière

  • A
  • A
Turquie : au moins 282 morts dans la catastrophe minière
Le bilan après la catastrophe survenue dans la mine de Soma pourrait s'alourdir.@ REUTERS
Partagez sur :

EN IMAGES - La Turquie a décrété trois jours de deuil national après la pire catastrophe minière de son histoire.

L'essentiel. Les autorités turques ont prévenu : "les espoirs de retrouver des survivants s’amenuisent" après l’accident survenu dans une mine de l’ouest du pays. Au moins 282 mineurs ont été tués et les espoirs s'amenuisent pour retrouver vivants les quelque cent autres encore piégés sous terre, à plusieurs centaines de mètres de profondeur, dans la mine de Soma. Le bureau du Premier ministre, Recep Tayyip Erdogan, a annoncé un deuil national "pour trois jours".

Explosion dans une mine en Turquie

© REUTERS

L’accident est dû à l’explosion d’un transformateur électrique, suivi d’un départ d’incendie. Résultat : les mineurs se sont retrouvés piégés au fond de la mine et le matériel qui devait servir à leur extraction a également été bloqué. 

Explosion dans une mine en Turquie

© REUTERS

D’après le ministre de l’Energie et des Ressources naturelles, Taner Yildiz, "un incendie continue" mercredi matin dans le puits de charbon. Le ministre a promis que les recherches se poursuivraient "jusqu’au bout", malgré le peu d’espoir de retrouver des survivants. 

Sur le site de la mine, située à Soma, un district de la province de Manisa, les opérations de secours se poursuivent donc. Autour des lieux, des gendarmes et des policiers ont été déployés pour faciliter les allées et venues des ambulances, pendant que les familles attendent toujours, dans l’angoisse, de savoir ce que sont devenus leurs proches encore bloqués sous terre.

Explosion dans une mine en Turquie

© REUTERS

Parmi les victimes, figure notamment un jeune garçon âgé de seulement 15 ans, selon le quotidien turc Hurriyet

Explosion dans une mine en Turquie

© REUTERS

Ce quotidien souligne aussi que la polémique enfle en Turquie, où certains pointent du doigt les compagnies minières et le gouvernement, accusés de tout faire pour réduire les coûts. Sur les réseaux sociaux, des appels à manifester devant le siège de la compagnie minière, à Istanbul, ont été lancés.

Protestation dans le métro d'Istanbul après la catastrophe de la mine de Soma :



sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

MANIFESTATIONS - La colère gronde en Turquie après le drame minier

SOUS TERRE - Plus de 200 mineurs tués en Turquie

L'ACTU - Des centaines de mineurs bloqués au fond d'une mine en Turquie