Turquie : arrestation de 20 personnes soupçonnées d'appartenir à l'EI

  • A
  • A
Turquie : arrestation de 20 personnes soupçonnées d'appartenir à l'EI
@ ILYAS AKENGIN / AFP
Partagez sur :

Elles ont été arrêtées à Antalya, une station balnéaire où va se dérouler les 15 et 16 novembre prochain le prochain sommet du G20.

La police antiterroriste turque a interpellé 20 personnes soupçonnées d'appartenir au groupe Etat islamique dans la station balnéaire d'Antalya dans le sud de la Turquie, où doit bientôt se dérouler un sommet du G20, a rapporté vendredi l'agence de presse Dogan.

Obama et Poutine attendus. La ville d'Antalya doit accueillir le sommet annuel des chefs d'Etat et de gouvernement des vingt pays les plus riches de la planète les 15 et 16 novembre, avec à son menu les questions liées au terrorisme et à la lutte contre l'Etat islamique. Les présidents américain Barack Obama et Vladimir Poutine sont notamment attendus dans la station balnéaire turque. Le chef de la diplomatie turque, Feridun Sinirlioglu, avait affirmé mercredi que la Turquie projetait de mener "dans les prochains jours" une offensive militaire contre les jihadistes de l'EI, sans en préciser la nature.

Complaisance ? Le régime du président islamo-conservateur turc Recep Tayyip Erdogan a longtemps été soupçonné par ses alliés de complaisance envers les groupes rebelles les plus radicaux qui combattent le régime de Damas, y compris l'EI. Après des mois de pression de la part de ses alliés de l'Otan, Ankara a accepté l'été dernier de rejoindre la coalition militaire contre l'EI menée par les Etats-Unis, s'attirant les foudres des jihadistes.

Riposte. La police turque a multiplié les descentes dans les milieux djihadistes en Turquie depuis l'attentat-suicide qui a fait 102 morts et plus de 500 blessés devant la gare centrale d'Ankara le 10 octobre. Selon le procureur d'Ankara, cette attaque, le plus meurtrière de l'histoire turque, a été commanditée par l'état-major de l'EI en Syrie.