Tunisie : une vidéo des premiers instants de l'attaque du Bardo

  • A
  • A
Tunisie : une vidéo des premiers instants de l'attaque du Bardo
@ LA REPPUBLICA
Partagez sur :

Une nouvelle vidéo de l'attentat du musée du Bardo a été découverte par le journal italien La Repubblica. Les visiteurs, d'abord incrédules, courent se cacher après les premiers tirs.

Une vingtaine de touristes ont été tués la semaine dernière dans l'attaque du musée du Bardo à Tunis. Des centaines d'autres visiteurs se trouvaient dans le bâtiment quand les deux tireurs ont déboulé, armés de kalachnikov. Parmi eux, un couple d'Italiens a filmé la scène. Leur vidéo a été mise en ligne par le journal italien La Repubblica, dont Le Monde publie une version abrégée.



Attentat de Tunis : des touristes ont filmé le...par lemondefr

Marcello et Maria Rita Salvator filment leur visite lorsqu'un bruit sourd interrompt le guide. Ce dernier termine d'abord sa phrase mais arrête rapidement ses explications. Quelques secondes d'incrédulité et de flottement suivent quand d'autres visiteurs se dirigent vers leur salle, visiblement paniqués.

A l'abri dans une cage d'escalier. Une salve de tirs leur fait prendre conscience qu'une attaque est en cours dans le musée qu'ils visitent. Le groupe de touristes a le réflexe de se mettre immédiatement à courir alors que les bruits de kalachnikov continuent à résonner dans les immenses salles du musée. Les deux Italiens ainsi que les autres visiteurs trouvent refuge dans des escaliers de secours en moins de cinq minutes. Un couple effrayé se tient la main tandis que des visiteurs intiment à tous de se taire.

Si Marcello et Maria Rita s'en sont sortis indemnes, une femme du groupe a été blessée par une balle. Parmi les victimes, l'Italie compte quatre de ses ressortissants.

>> LIRE AUSSI - Limogeages en série dans la police tunisienne

>> LIRE AUSSI - Trois Français parmi les victimes de l'attentat

>> LIRE AUSSI - "Les terroristes savent très bien ce qu'ils font"

>> LIRE AUSSI - En Tunisie, la menace terroriste est permanente

>> LIRE AUSSI - "Ce qui m'a sauvée, c'est les gens devant moi"

>> VOIR AUSSI - Les images de l'attaque de Tunis