Tunisie : Larayedh, nouveau Premier ministre

  • A
  • A
Tunisie : Larayedh, nouveau Premier ministre
@ REUTERS
Partagez sur :

PORTRAIT - L’ancien ministre de l'Intérieur vient d’être nommé chef du gouvernement.

Ali Larayedh a été choisi, par son parti Ennahda, pour sortir la Tunisie d'une profonde crise politique déclenchée par l'assassinat d'une figure de l'opposition début février. Un geste de provocation pour certains puisque Ali Larayedh n’est autre que l’ancien ministre de l’Intérieur du gouvernement sortant. Un gouvernement accusé par les proches de Chokri Belaïd d’être impliqué dans l’assassinat cet opposant politique.

Ancien prisonnier sous Ben Ali

Le Premier ministre sortant et numéro 2 d'Ennahda, Hamadi Jebali, a démissionné en début de semaine après avoir lui-même échoué à former un gouvernement de technocrates face à l'opposition de son propre parti islamiste. La candidature d’Ali Larayedh a été décidée dans la nuit de jeudi et vendredi par le conseil de la Choura, le parlement interne du parti islamiste.

Prisonnier torturé sous le régime tunisien déchu de Zine El Abidine Ben Ali, il a ensuite été ministre de l'Intérieur après la révolution de 2011.

Ennahda en force

Le Premier ministre aura quinze jours à compter de sa nomination par la présidence pour former son équipe qui devra obtenir la confiance de l'Assemblée nationale constituante (ANC). Avec 89 députés, Ennahda peut réunir assez facilement les voix de 109 élus sur 217. Le parti a néanmoins promis de bâtir la coalition la plus large possible pour sortir de la crise politique actuelle.