Tunisie : des tirs de lacrymogène

  • A
  • A
Tunisie : des tirs de lacrymogène
@ REUTERS
Partagez sur :

Des heurts entre policiers et manifestants ont éclaté près du ministère de l'Intérieur.

La police a tiré des gaz lacrymogènes sur quelques centaines de manifestants dans le centre Tunis qui dénonçaient jeudi l'assassinat la veille de l'opposant Chokri Belaïd, ont constaté des journalistes de l'AFP. Des heurts entre policiers et manifestants ont éclaté lorsque ces derniers se sont approchés du ministère de l'Intérieur sur l'avenue Habib Bourguiba.

>> A LIRE AUSSI Tunisie : ils accusent tous Ennahda

Des nuages de gaz se sont répandus sur toute l'avenue, alors que la police  pourchassait à coup de matraques les manifestants dans les rues alentours.
Des affrontements similaires la veille ont fait un mort dans les rangs de la police.

Peu avant, le principal syndicat tunisien avait appelé à la grève générale vendredi pour les funérailles de Chokri Belaïd, l'opposant assassiné mercredi à Tunis, a annoncé la centrale syndicale sur son site officiel. "L'Union tunisienne générale du travail (UGTT) a décidé d'appeler à la grève générale vendredi, lors d'une réunion extraordinaire de sa direction élargie", a indiqué le syndicat dans un bref communiqué jeudi.