Rescapée "par miracle" de l'attaque de Tunis, elle raconte

  • A
  • A
Rescapée "par miracle" de l'attaque de Tunis, elle raconte
@ FETHI BELAID / AFP
Partagez sur :

TÉMOIGNAGE E1 - Maryline, touriste française présente au musée du Bardo lors de l'attaque mercredi, livre un témoignage glaçant sur les longues minutes de la fusillade qui a fait 21 morts. 

Elle a survécu "par miracle" à l'attaque, mais en gardera longtemps les stigmates. Maryline était en vacances à Tunis avec son mari lorsqu'elle visitait le musée du Bardo mercredi. Elle s'est retrouvée prise sous le feu des deux terroristes qui ont fait 21 morts et 44 blessés lors d'une violente attaque à la kalachnikov mercredi.

"On s'est tous cachés derrière une colonne". Jointe par Europe 1, la Française explique qu'une fois dans le musée, le groupe dont elle faisait partie "a vu un terroriste qui est arrivé subitement" : "Je l'ai vu courir en tirant, j'ai assisté en direct à la scène. Je l'ai vu se rapprocher, j'ai essayé de partir dans un coin mais il n'y avait rien pour se protéger." Dérisoire tentative de s'en sortir, "on s'est retrouvés tout un groupe derrière une colonne mais ça ne servait à rien", explique-t-elle.

"On s'est badigeonnés de sang". Les minutes qui suivent sont marquées du sceau de l'horreur : "Après il s'est acharné sur nous, il nous a tiré dessus. Ce qui m'a sauvée, c'est les gens devant moi. On était à quatre pattes serrées les uns contre les autres, j'y ai échappé, c'est la personne devant moi qui a pris". A ce moment, les survivants ont un réflexe salutaire : "On s'est badigeonnés de sang sur la tête et sur le corps pour faire croire qu'on était morts ou blessés. C'était la seule astuce possible. Après, on a plus bougé, on était allongés par terre. C'est vraiment un miracle de s'en être sortis."

"J'ai l'impression qu'ils vont revenir s'acharner sur nous." La mort s'est éloignée, mais le traumatisme, lui est profondément ancré en Maryline qui avoue sursauter au moindre bruit : "Je ne supporte plus la moindre porte qui claque, ça me rappelle les détonations. Je cauchemarde un peu la nuit, même si je viens de passer une nuit blanche. Dès que je ferme les yeux, j'ai l'impression que les terroristes vont revenir pour s'acharner sur nous".

>> Regardez aussi le diaporama sonore du témoignage de Maryline : 



Attentat à Tunis : "On a du se badigeonner de...par Europe1fr

>> LIRE AUSSI - Ce qu'on sait de l'attentat de Tunis 

>> LIRE AUSSI - Les réactions politiques françaises à l'attaque de Tunis

>> VOIR AUSSI - Les images de l'attaque de Tunis

>> LIRE AUSSI - La Tunisie, une vie en permanence sous la menace terroriste