Donald Trump relance les projets d'oléoducs Keystone XL et Dakota

  • A
  • A
Donald Trump relance les projets d'oléoducs Keystone XL et Dakota
Le projet Keystone XL est vivement contesté. @ BRENDAN SMIALOWSKI / AFP
Partagez sur :

Le gigantesque projet Keystone XL avait été bloqué par son prédécesseur Barack Obama. 

Le nouveau président américain Donald Trump a signé mardi deux décrets relançant la construction de deux oléoducs controversés : Keystone XL reliant le Canada aux États-Unis, et celui de la compagnie Energy Transfer Partners dans le Dakota du Nord. Ces décrets visent en particulier à "renégocier les termes" de ces deux projets, a déclaré Donald Trump lors de leur signature dans le Bureau ovale.

Mobilisation de la tribu sioux. La tribu sioux de Standing Rock reproche à l'entreprise de vouloir faire passer l'oléoduc, baptisé Dakota Access Pipeline, sur des sites sacrés où sont enterrés leurs ancêtres, menaçant par la même occasion leurs sources d'eau potable dans cet État du Nord des États-Unis.

Long de 1.900 kilomètres, dont 1.400 aux États-Unis, Keystone XL vise lui à transporter le pétrole canadien des sables bitumineux de l'Alberta (dans l'Ouest du Canada) jusqu'au Nebraska (au centre des États-Unis) d'où il aurait pu rejoindre les raffineries américaines du golfe du Mexique.

Barack Obama s'était opposé au projet. En s'opposant au projet fin 2015, sept ans après la première demande de permis de construire, Barack Obama avait provoqué la colère des républicains. Jugeant que le projet n'était pas dans l'intérêt national de son pays, l'ex-président démocrate avait aussi estimé qu'approuver tel projet aurait affaibli le leadership des Etats-Unis dans la lutte contre le changement climatique.