Trump révèle à la Russie une cyber-opération secrète contre l’EI

  • A
  • A
Partagez sur :

Le président américain a transmis des informations top secrètes fournies par les services secrets israéliens à la Russie, a révélé mardi le New York Times.

Une équipe de cyber-espions israéliens a réussi il y a quelques mois à pénétrer une cellule de djihadistes du groupe État islamique chargée de fabriquer des explosifs. C'est ce qu'ont indiqué des sources au sein de l'administration américaine, a rapporté lundi le New York Times.

Des attentats contre des compagnies aériennes. Grâce à cette opération, les Israéliens ont découvert un projet très précis : le groupe EI tente de créer des bombes qui passeraient pour des batteries d'ordinateurs portables et seraient indétectables aux contrôles de sécurité aux aéroports. Des précisions sur la mise à feu avaient également été décelées.

Des ordinateurs interdits en cabines. Ces informations très précieuses ont été transmises à l'allié américain et c'est sur cette base que Washington a interdit en mars dernier les ordinateurs portables et autres appareils électroniques en cabines pour les vols en provenance de plusieurs pays du Moyen-Orient. Des restrictions que les États-Unis ont même failli étendre à l'Europe. Mais Israël avait bien signifié que ces renseignement sur Daech devaient rester top secrets.

Imprudence diplomatique. Peu importe pour Donald Trump. Le président américain a partagé en mai ces informations classifiées avec le ministre russe des Affaires étrangères. Or en divulguant ces informations aux Russes, Donald Trump a pris le risque que celles-ci soient transmises ensuite à l'Iran. Et cette bourde diplomatique n'a clairement pas plu à Israël. Le pays craignant que l'Iran ne se serve de ces informations pour neutraliser des outils israéliens.