Trump promet un "filtrage extrêmement poussé" des migrants s'il est président

  • A
  • A
Trump promet un "filtrage extrêmement poussé" des migrants s'il est président
@ SARA D. DAVIS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Il a également promis d'"anéantir" le groupe Etat islamique et son "idéologie de mort".

Nouvelle sortie toute en nuances de Donald Trump. Le candidat républicain s'est engagé, lundi, à imposer un "filtrage extrêmement poussé" des migrants s'il remporte en novembre la Maison-Blanche, promettant par ailleurs d'"anéantir" le groupe Etat islamique et son "idéologie de mort".

"L'heure d'une nouvelle approche a sonné". "Il n'est que temps de mettre en place de nouveaux contrôles face aux menaces auxquelles nous sommes confrontés. Je les qualifierais de filtrage extrême", a-t-il déclaré lors d'un discours dans l'Ohio, consacré à son programme de politique étrangère. "L'heure d'une nouvelle approche a sonné", a assuré le magnat de l'immobilier en dressant un bilan apocalyptique des actions diplomatiques et militaires prises par le président Obama et son ex-secrétaire d'Etat Hillary Clinton.

"Suspendre l'immigration originaire de certaines régions du monde". "Nous avons créé les vides qui permettent au terrorisme de se développer et de prospérer", a poursuivi Donald Trump. "La politique d'Hillary Clinton a permis d'offrir une scène mondiale au groupe Etat islamique", a-t-il ajouté. A l'opposé, a conclu le candidat républicain, "le gouvernement Trump établira un principe simple qui s'appliquera à toutes les décisions concernant l'immigration. Nous serons fermes, nous serons même extrêmes. Nous n'admettrons dans ce pays que les gens qui partagent nos valeurs et respectent notre population". Il a enfin promis à nouveau de "suspendre l'immigration originaire de certaines régions du monde les plus instables et dangereuses".