Donald Trump nomme Tom Price à la Santé pour supprimer l’Obamacare

  • A
  • A
Donald Trump nomme Tom Price à la Santé pour supprimer l’Obamacare
Le retour sur l'Obamacare faisait partie des promesses de campagne de Donald Trump.@ Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Le nouveau secrétaire américain à la Santé, Tom Price, a déjà mis au point un plan de remplacement de l'Obamacare combinant des crédits d'impôts et une hausse des plans d'épargne santé.

Le président élu Donald Trump a annoncé mardi qu'il avait choisi Tom Price, connu pour son opposition à l'Obamacare, la réforme phare du président sortant, comme secrétaire à la Santé et aux Services sociaux de sa future administration. Seema Verma, consultante spécialiste de la santé, est nommée à la tête des deux programmes publics de sécurité sociale destinés aux Américains les plus modestes et les plus âgés, Medicaid et Medicare.

Engagements contre l'Obamacare. Ces deux responsables, a déclaré Donald Trump dans un communiqué, forment une "équipe de rêve" pour supprimer l'Affordable Care Act, une loi sur l'accès des bas revenus à l'assurance-santé plus connue sous le surnom d'Obamacare mise en place par le président sortant. Leur nomination devra être confirmée par le Sénat. Quant à la suppression de l'Obamacare, elle nécessitera une majorité élargie de 60 voix à la chambre haute.

Tom Price, chirurgien orthopédiste de Géorgie, siège à la Chambre des représentants. Il a fait campagne pour Donald Trump en raison de la promesse de l'homme d'affaires d'abroger la réforme emblématique de son prédécesseur et a déjà mis au point un plan de remplacement de l'Obamacare combinant des crédits d'impôts et une hausse des plans d'épargne santé.

Un texte emblématique de la présidence Obama. L'adoption de l'Obamacare en 2010 a mis un terme à une longue et âpre bataille entre la Maison-Blanche et le Congrès à majorité républicaine, résolument opposé à une réforme offrant selon lui à l'État fédéral trop de prérogatives. Donald Trump a promis de remplacer l'Obamacare par un texte qui renforcerait le contrôle des États sur le programme fédéral Medicaid tout en renforçant la latitude laissée aux compagnies privées d'assurance.

Selon l'administration Obama, la loi de 2010 a permis de faire baisser le nombre d'Américains dépourvus de couverture médicale de 49 millions en 2010 à 29 millions en 2015. Une grande partie de cette baisse s'explique par la disposition de la loi qui permet aux États d'élargir Medicaid.