Trump intensifie ses attaques contre Obama sur l'interférence russe

  • A
  • A
Trump intensifie ses attaques contre Obama sur l'interférence russe
@ NICHOLAS KAMM / AFP
Partagez sur :

Selon le Washington Post, l'agence américaine de renseignement CIA avait averti Barack Obama dès août 2016 que des piratages du parti démocrate avaient été ordonnés par le président russe Vladimir Poutine.

Le président américain Donald Trump a intensifié ce week-end ses attaques contre son prédécesseur Barack Obama, qui aurait été informé dès août dernier d'une interférence de Moscou dans la présidentielle américaine, lui reprochant notamment de n'avoir pas agi suffisamment tôt.

"Ils ne voulaient pas nuire à Hillary?" "C'est un truc incroyable. Et s'il avait l'information, pourquoi n'ont-ils rien fait ? Il aurait dû faire quelque chose", a déclaré Trump dans une interview à l'émission Fox and Friends, réalisée vendredi et diffusée dimanche. Selon le Washington Post de vendredi, l'agence américaine de renseignement CIA avait averti Barack Obama dès août 2016 que des piratages du parti démocrate avaient été ordonnés par le président russe Vladimir Poutine dans le but de nuire à Hillary Clinton et d'aider Donald Trump pour la présidentielle du 8 novembre. "Un responsable de l'administration Obama a dit qu'ils avaient calé sur le fait d'agir contre l'interférence russe dans l'élection. Ils ne voulaient pas nuire à Hillary?", s'est demandé encore samedi le dirigeant républicain sur Twitter.



"Puisqu'on a dit bien avant l'élection de 2016 à l'administration Obama que les Russes interféraient, pourquoi aucune mesure n'a été prise? Concentrez-vous sur eux, pas sur T" (Trump), a-t-il écrit dans un autre tweet samedi.

Il avait aussi écrit vendredi : "révélé à l'instant : l'administration Obama savait bien avant le 8 novembre l'interférence de la Russie dans le scrutin. Mais elle n'a rien fait. POURQUOI?". Le dirigeant républicain n'a jamais repris à son compte les conclusions - rendues publiques en octobre puis en janvier - de ses agences de renseignement selon lesquelles la Russie a interféré dans la campagne américaine, sous la direction de Vladimir Poutine, par des piratages informatiques et une campagne médiatique d'influence.