Trump "inapte" à la présidence pour une majorité d'Américains, selon un sondage

  • A
  • A
Trump "inapte" à la présidence pour une majorité d'Américains, selon un sondage
56% des Américains interrogés jugent que Donald Trump n'est "pas apte" à occuper la présidence.@ Brendan Smialowski / AFP
Partagez sur :

D'après une enquête, 56% des Américains interrogés jugent que leur nouveau président n'est "pas apte" à occuper le poste, contre 42% d'un avis contraire.

Une majorité d'électeurs américains pense que Donald Trump n'est pas apte à être président, et seulement 36% d'entre eux approuvent son action à la Maison-Blanche depuis le début de son mandat en janvier, selon un sondage publié mercredi. 56% des Américains interrogés jugent qu'il n'est "pas apte" à occuper la présidence contre 42% d'un avis contraire, selon cette enquête d'opinion réalisée par Quinnipiac.

Les sondés divisés. La question divise profondément les sondés en fonction de leurs préférences politiques, leur genre et leur couleur de peau. Chez les démocrates, 94% des électeurs pensent que Donald Trump est inapte à occuper le Bureau ovale, alors que 84% des républicains pensent qu'il l'est. Cette proportion est de 50% contre 48% chez les électeurs blancs et 49% dans chaque camp pour les hommes. Les électeurs noirs sont 94% à juger le 45e président des Etats-Unis inapte, et 63% des femmes sont du même avis, toujours selon ce sondage réalisé du 21 au 26 septembre avec une marge d'erreur de 3,1%.

Ses tweets dans le viseur. Ces électeurs américains s'accordent en revanche sur un point : Donald Trump devrait arrêter de tweeter. 69% des 1.412 sondés pensent que le président américain devrait prendre ses distances avec Twitter, contre seulement 26% qui approuvent son utilisation intensive du réseau social.

"Pas d'aspect positif". Le taux de satisfaction de l'action du président américain a oscillé entre 33 et 40% depuis mars. 51% des personnes interrogées se disent embarrassées d'avoir Donald Trump comme président et 27% se disent fières. "Il n'y pas d'aspect positif" analyse Tim Malloyn directeur adjoint de Quinnipiac University Poll.  "Avec un taux de satisfaction bloqué dans les 30%, son caractère et son jugement mis en cause, le président Donald Trump doit faire face à la dure réalité qu'une majorité d'électeurs américains pense qu'il n'est tout simplement pas apte à occuper le poste le plus important du pays", ajoute-t-il.