Trump et Macron ont discuté de l'Irak et de Jérusalem

  • A
  • A
Trump et Macron ont discuté de l'Irak et de Jérusalem
Les homologues ont eu un échange téléphonique lundi.@ Mandel NGAN / AFP
Partagez sur :

Lors d'un échange téléphonique lundi, Donald Trump et Emmanuel Macron ont évoqué les différends entre le Kurdistan irakien et Bagdad, ainsi que le statut de Jérusalem.

Les présidents américain Donald Trump et français Emmanuel Macron ont évoqué lundi lors d'une conversation téléphonique la situation en Irak ainsi qu'au Proche-Orient, a indiqué la Maison-Blanche dans un communiqué. "La conversation a confirmé la relation étroite entre les États-Unis et la France en tant qu'alliés engagés dans la stabilisation du Proche-Orient et de l'Afrique du Nord", a relevé la porte-parole de la Maison-Blanche.

Le dialogue entre Erbil et Bagdad. Selon le communiqué, les deux chefs d'État ont "convenu de la nécessité pour le gouvernement irakien et le gouvernement régional du Kurdistan de résoudre leurs différends à travers le dialogue". Emmanuel Macron a reçu samedi à l'Élysée le Premier ministre de la région autonome du Kurdistan irakien Nechervan Barzani. Cette rencontre est intervenue alors que la crise persiste entre Erbil, capitale du Kurdistan irakien, et Bagdad, deux mois après le référendum d'indépendance organisé par les autorités kurdes. Après ce scrutin auquel il était fermement opposé, le gouvernement central a repris aux combattants kurdes la quasi-totalité des secteurs disputés du pays.

Le statut de Jérusalem. D'après la Maison-Blanche, Dondal Trump et Emmanuel Macron ont également discuté de la paix au Proche-Orient. Emmanuel Macron a dit à son homologue américain sa préoccupation devant la possibilité de voir les États-Unis reconnaître unilatéralement Jérusalem comme capitale de l'État d'Israël, annonce de son côté un communiqué de l'Élysée. "Emmanuel Macron a rappelé que la question du statut de Jérusalem devra être réglée dans le cadre des négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens, visant en particulier l'établissement de deux États, Israël et la Palestine, vivant côte à côte en paix et en sécurité avec Jérusalem pour capitale", dit ce communiqué.