Trump assure qu'Apple lui a promis trois usines aux Etats-Unis

  • A
  • A
Trump assure qu'Apple lui a promis trois usines aux Etats-Unis
Les analystes jugent probable qu'Apple veuille faire un geste symbolique pour apaiser Washington.@ AFP
Partagez sur :

Donald Trump a promis pendant sa campagne d'obliger Apple à faire revenir sa production sur le sol américain, alors que la société n'a jamais déplacé d'emplois à l'étranger. 

Le président américain Donald Trump a indiqué mardi que le géant informatique Apple lui avait promis d'ouvrir trois usines aux Etats-Unis, dans un entretien au Wall Street Journal (WSJ). "J'ai parlé à (monsieur Cook), il m'a promis trois grandes usines, grandes, grandes, grandes", a indiqué Donald Trump au cours d'un entretien de 45 minutes avec le quotidien économique, évoquant "de belles usines".

Un fond Apple d'un milliard de dollars. "J'ai dit 'Tim, à moins que vous ne commenciez à construire vos usines dans ce pays, je ne considérerais pas mon administration comme un succès économique'. Il m'a appelé et il a dit qu'ils le faisaient". Le président n'a pas donné de plus amples détails à ce sujet, et Apple a refusé de commenter auprès du WSJ. Tim Cook a annoncé en mai la création d'un fonds Apple d'un milliard de dollars pour faire travailler davantage de gens aux Etats-Unis sur des tâches de "fabrication avancée".

Des milliers d'embauches prévues. Selon lui, Apple a dépensé plus de 50 milliards de dollars aux Etats-Unis l'année dernière auprès de ses fournisseurs ou par le biais de ses collaborations avec des développeurs sur les applications des appareils de la société californienne. Apple compte environ 80.000 employés aux Etats-Unis et prévoit d'embaucher des milliers d'autres "dans le futur", selon Tim Cook. Signe de son succès, la trésorerie d'Apple dépasse 250 milliards de dollars mais elle est conservée en grande partie à l'étranger où elle a été générée. Tout bénéfice rapatrié aux Etats-Unis serait en effet taxé jusqu'à 35%.

Un projet jugé probable par les analystes. Donald Trump a promis pendant sa campagne d'obliger Apple à faire revenir sa production sur le sol américain. Mais, contrairement aux constructeurs automobiles ayant déménagé leurs usines américaines à l'étranger pour réduire les coûts, Apple n'a jamais déplacé d'emplois à l'étranger, il les a créés là-bas. "Les emplois Apple n'ont jamais été ici", a déclaré Dan Panzica, analyste en chef de la société IHS Technology. "L'ensemble de la chaîne d'approvisionnement a été développée en Chine".

Les analystes jugent probable qu'Apple veuille faire un geste symbolique pour apaiser Washington, en investissant davantage dans la fabrication d'ordinateurs Mac Pro aux Etats-Unis, ou dans une usine destinée à fabriquer des appareils à édition limitée, plus coûteux, comme une édition anniversaire de l'iPhone pour les dix ans de l'appareil cette année.