Trop gros pour la peine de mort

  • A
  • A
Trop gros pour la peine de mort
@ REUTERS
Partagez sur :

Ronald Post, condamné pour meurtre aux Etats-Unis, demande le report de son exécution.

Cette injection serait de la torture. Ronald Post, condamné à mort dans l’Ohio, réclame le report de son exécution par injection, prévue au mois de janvier 2016, révèle le New York Daily news, l’un des plus importants quotidiens américains. L’homme, condamné en 1983 pour le meurtre d’un employé d’hôtel, estime que l’injection de pentobarbital – un puissant barbiturique - prendrait trop de temps pour faire son effet à cause de son poids. Il pèse 209 kilos.

18.09-capture-Ronald-Post

Une morte lente et douloureuse

 Agé de 53 ans, il a donc fait parvenir, vendredi dernier, à la cour fédérale, un formulaire de demande de report d’exécution, expliquant que l’injection provoquerait une morte lente et douloureuse. Autre problème soulevé par le détenu, la civière ou le chariot utilisé pour transporter les corps des détenus exécuté ne supporterait pas son poids.

"Bien sûr, du fait de sa condition physique particulière, il existe un risque que toute tentative d’exécution du détenu provoque des souffrances physiques et psychologiques graves", explique le document remis à la cour fédérale.

Le détenu fait également savoir qu’il a tenté de perdre du poids en faisant du vélo d’intérieur au Centre correctionnel de Mansfield, où il est incarcéré. Mais l’appareil n’a pas supporté son poids et s’est brisé.

Un autre cas en 2008

Ce n’est pas la première fois que le poids d’un prisonnier est évoqué dans une requête de report d’exécution. En 2008, la cour avait rejeté la demande de Richard Cooey, également condamné pour meurtre dans l’Ohio. Obèse et souffrant de cholestérol, il avait estimé que l’injection prendrait trop de temps à se diffuser dans son corps et avait demandé son report. Une requête rejetée par la cour fédérale. Richard Cooey a été exécuté le 14 octobre 2008.